Qu'est-ce qu'un CTO ?

Le métier de Chief Technical Officier (CTO) : décryptage, responsabilités et flexibilité

Le CTO alias Chief Technical Officier ou directeur technique en français est l'un des métiers phares du digital. Derrière cet acronyme se cache un homme ou une femme aux nombreuses compétences. En véritable responsable des nouvelles technologies, il doit prendre en charge leur développement et leur déploiement en adéquation avec la stratégie globale de l'entreprise.

Un coordinateur qui participe à la réflexion des stratégies d'innovation technologiques à mettre en place jusqu'à leur exécution. Entre toutes les informations diverses et variées que l'on peut trouver sur le web, essayons de décrypter les responsabilités et les actions d'un CTO au sein d'une entreprise.
 

CTO : l'un des métiers clés du digital

Que l'on parle de jeunes startups innovantes ou de grands groupes internationaux, le CTO peut exercer dans tous les types de structure, du moment que l'on parle d'innovation technologique. Intégré à la direction générale de son entreprise, il instaure une stratégie technique, après l'étude des différentes possibilités de développement pour sa structure, toujours dans l'optique de dynamiser l'activité de l'entreprise face à ses concurrents.

Sa fonction liée au développement des NT, au traitement de la data, aux innovations, aux applications, aux logiciels, aux objets connectés, etc, lui créée une véritable implication dans la recherche et le développement et avec la direction des systèmes d'informations.
 

Manager, chef de projet, communicant, expert, et... ?

Se positionnant en tant que décisionnaire et levier de compétitivité, le CTO est amené à réaliser de nombreuses missions le rendant expert dans son domaine, mais pas seulement, pour réaliser à bien ses projets, le CTO doit savoir gérer une équipe et communiquer entre les différents métiers.

Voici quelques missions attachées au poste de CTO :

• Réaliser un audit : prise en compte des risques, des opportunités, des obsolescences et des leviers techniques et technologiques.

• Veille concurrentielle et technologique permanente.

• Définir une stratégie d'innovation en collaboration avec la direction générale et la DSI.

• Dépôt éventuel de brevets d'invention et connaissance de l'encadrement juridique.

• Gestion d'un budget défini.

• Mise en place de projets importants en assurant une fonction managériale entre tous les prestataires et ressources humaines participants aux projets.

• Savoir communiquer auprès des salariés et des services sur les différents changements effectués par la direction.

• Implication à part entière dans la recherche et le développement.

• Prise de décision au sein du comité de direction.

Cette liste de missions reste bien entendu non exhaustive.

Outre ses compétences techniques et son niveau d'expertise élevé, le CTO est doté de compétences dans le domaine juridique et dans le droit du commerce. Avec les épaules d'un manager et la casquette de communicant, un CTO est dans la majorité des cas, amené à diriger une équipe de plusieurs personnes.
 

Peut-on être CTO dans une entreprise flexible ?

Par entreprise flexible, on entend une structure, qui à l'ère du numérique, pratique une nouvelle approche du travail, plus flexible. En soi, le métier de CTO, demande une forte présence dans les locaux de l'entreprise, avec des responsabilités importantes et une équipe à gérer, il est important pour lui, de toujours garder un oeil sur le développement des projets. C'est alors que peut intervenir la mise en place de ce que l'on appelle le management participatif.

Il consiste à favoriser l'implication des collaborateurs dans le processus de décision. Une nouvelle façon de manager son équipe qui fait ses preuves. Les collaborateurs se sentent bien plus impliqués dans le projet et le CTO quant à lui, peut déléguer cette mission pour se consacrer à d'autres tâches. De nombreux outils technologiques sont à sa disposition pour contrôler et coordonner les équipes. Avec l'ère du numérique, les outils de communication fleurissent également permettant de gérer facilement un projet en commun à distance.

La flexibilité peut également être pratiquée directement par l'entreprise elle-même lorsqu'elle laisse l'opportunité de travailler à distance. Un CTO peut parfaitement profiter de cette nouvelle façon de travailler. Rigoureux et organisé sont les principales qualités d'un CTO, il n'aura donc aucun mal à aménager ses horaires de travail et de pratiquer le travail à distance un jour par semaine par exemple.

 

Les dernières actus