L’avenir du travail : mode travail hybride activé !

Découvrez les livres blancs rédigés par l’équipe FlexJob

Terminé le 100% au bureau.

Terminé le 100% télétravail.

Le futur du travail sera hybride.

La crise sanitaire a totalement rebattu les cartes sur nos façons de travailler et a remis en question les journées de travail classiques avec des horaires fixes, passées derrière son bureau.

À lire : Comment mettre en place les horaires flexibles dans son entreprise ?

Mais est-ce que le travail hybride est l’avenir du travail ? Ou bien une nouvelle promesse managériale ? Ou alors une véritable tendance qui va véritablement s’instaurer dans les entreprises ?

Voyons de plus près ce qui se cache derrière cette nouvelle façon de travailler.

Vers une hybridation des modes de travail

Plus que jamais, l’heure est à l’innovation managériale.

Partons du principe que la crise ne soit plus vue comme une contrainte, mais plutôt comme une opportunité. L’occasion pour les entreprises de travailler autrement.

Plus précisément de repenser leur façon de travailler et de collaborer grâce au travail hybride.

Mais ne surtout pas sous-estimer les difficultés qui accompagneront cette transition.

Par définition, le travail hybride est un modèle mélangeant parfaitement des journées en télétravail et des journées en présentiel dans les locaux de son entreprise.

Un modèle qui existe déjà depuis un certain nombre d’années, mais qui depuis la pandémie, est devenu plus que jamais tendance.

On peut même parler de normalisation du travail hybride.

Selon une étude d’Adecco publiée en 2020, 71% des salariés français souhaitent plus de liberté dans la manière dont ils travaillent et sur leur choix du lieu de travail.

L’étude révèle que les salariés et les dirigeants sont prêts pour un nouveau modèle hybride.

Comme le collaborateur hybride n’a pas spécialement de poste de travail en propre dans son entreprise, cette façon de travailler peut très bien s’associer avec d’autres modes de travail comme le flex-office, le coworking ou bien le smart-office.

Plus flexible sur ses horaires de travail, tout en combinant avec une meilleure qualité de vie pro et perso, un employé hybride va accroître sa productivité.

Le travail hybride est très souvent lié au travail « phygital ». Un concept signifiant que le collaborateur, grâce aux nouvelles technologies, a la possibilité de travailler de manière identique peu importe où il se trouve, physiquement au bureau ou à distance.

Deux concepts qui s’unissent à la perfection.

Les motivations et les enjeux du travail hybride pour les entreprises

Première motivation, le changement des mentalités.

« Trop long à mettre en place », « ce n’est pas du tout dans la culture de l’entreprise »…

Avec la crise sanitaire et le télétravail forcé pour de nombreuses organisations françaises, les dirigeants ont compris que leurs collaborateurs travaillaient quand même depuis leur domicile et que la productivité n’avait en rien chuté.

C’est en télétravaillant eux-mêmes que les dirigeants, qui pensaient que le travail à domicile n’était absolument pas applicable dans leur entreprise, sont aujourd’hui favorables à un travail mixant présentiel et distanciel.

Ils ont pris conscience que le travail n’était pas une question de lieu, mais une question d’action : faire.

Deuxième motivation, booster sa marque employeur.

78% des jeunes Français aspirent à un modèle de travail hybride leur permettant de mêler bureau et télétravail après la crise selon l’étude BCG « Decoding Global Ways of Working » publiée en mars 2021.

Cette statistique démontre que la majorité des Français aimerait intégrer une entreprise qui favorise cette hybridation du travail. De ce fait, pour rester attractives aux yeux des futures générations de collaborateurs, les entreprises vont donc proposer le travail hybride.

Afin de développer cette nouvelle façon de travailler en hybride, les entreprises doivent prendre conscience de plusieurs grands enjeux :

Avoir accès à la bonne information pour prendre la bonne décision : enjeu phare du travail hybride, la circulation de l’information. Il est très important de rendre accessibles les informations structurées à chacun des membres du collectif dont il pourrait avoir besoin.

Mettre en place une culture de l’écrit : autre grand défi pour les entreprises qui mettent en place l’hybridation du travail. Avec des équipes dispersées entre les locaux et leur domicile, difficile de communiquer et d’échanger spontanément. Une entreprise hybride ne peut plus s’appuyer sur une communication orale, elle doit implémenter une culture de l’écrit avec des informations organisées tout en s’assurant que les informations et décisions sont bien partagées par l’ensemble des employés.

À lire aussi : La culture de l’écrit chez GitLab

Modifier sa posture managériale : manager une équipe en travail hybride peut s’avérer plus complexe que de manager une équipe physiquement sur place. Sous un modèle hybride, le contrôle n’est plus viable. Nous aborderons ce sujet dans la partie suivante.

Veiller au bon équilibre des collaborateurs : travailler en mode hybride et de par sa nature une façon de travailler flexible. L’équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle peut vite être malmené, les collaborateurs se sentant obligés de rester disponibles à tout moment. À distance, le droit à la déconnexion et la cohésion d’équipe peuvent être des sujets importants à réguler, les dirigeants et managers doivent veiller à cela.

Laisser de la place à l’informel : dernier grand enjeu d’une entreprise hybride, réussir à trouver le juste équilibre entre culture d’entreprise et travail à distance. Pour éviter un sentiment d’isolement des télétravailleurs, l’entreprise doit veiller à favoriser les interactions et les échanges informels entre les collaborateurs en organisant par exemple des « random-visio » ou des team building par exemple.

À lire : Découvrez notre serious game sur le télétravail

Travail hybride = management hybride

De nouvelles compétences managériales sont également demandées et une nouvelle forme de leadership émerge face à l’hybridation du travail dans les organisations.

Avec la crise, des millions de salariés français ont découvert le télétravail et pour beaucoup le plébiscite maintenant sur le long terme.

Plusieurs questions se posent alors : comment manager une équipe hybride ? Comment modifier sa posture managériale ?

Voici nos conseils pour s’adapter face à des travailleurs hybrides en tant que manager.

Pas évident de passer d’une culture de contrôle à une culture de confiance. Néanmoins, ses équipes étant à différents endroits, le manager devra modifier sa façon de faire. Dans ce cas, impossible de contrôler visuellement et d’avoir une vision du temps passé sur chaque projet.

Le manager va devoir adopter un style de management moins hiérarchique et moins directif dans le but de favoriser la responsabilisation et la confiance des employés.

Il verra tout de suite un gain de productivité considérable de la part de ses équipes.

À lire : MinuteBuzz, une entreprise sans manager !

Récemment, nous avons organisé une table ronde sur la pratique du travail à distance, 4 intervenants qui sont venus témoigner sur la mise en œuvre du télétravail et aborder des sujets tels que le travail hybride ou encore le full remote :

“Accompagner l’évolution de la culture managériale et ne pas sous-estimer ce qu’il se passe. Une entreprise c’est aussi des relations de pouvoir et de hiérarchie. Le télétravail c’est plus de responsabilité et d’autonomie : cela pose fondamentalement la question du sens au travail.” 

Orange

Autre point, les managers doivent être exemplaires.

S’il montre qu’il est lui-même productif quand il est en télétravail, il fait passer un message aux collaborateurs, ils n’ont plus besoin d’être physiquement au bureau pour être efficaces.

Cette productivité s’explique par la mise en place d’objectifs et de responsabilités clairs.

En tant que manager d’une équipe hybride, vous devez également prôner le droit à déconnexion. Avec un système d’agenda partagé par exemple, vous pouvez savoir en un coup d’œil quand et où chacun des salariés travaille. Il est important d’éviter au maximum les sollicitations en dehors du temps de travail.

Dernier point, le manager est garant de l’engagement du collectif, il va devoir maintenir une communication efficace et un lien fort entre les collaborateurs.

À distance, il est indispensable de plus communiquer qu’en présentiel. À travers un écran, oubliez la communication non verbale, c’est pour cela qu’il est important d’être clair et précis.

Afin de maintenir cette communication entre vos collaborateurs, vous pouvez prévoir des réunions hybrides régulières ou chacun des participants s’exprimera à son tour. Vous pouvez également prévoir des temps de feedback individuels ou collectifs pour connaître l’avancement des projets et prendre des nouvelles plus personnelles. Ainsi, vous maintiendrez le lien social dans votre entreprise.

Pour entretenir et améliorer la cohésion d’équipe, vous devrez miser sur des interactions informelles. Avec votre outil de visio-conférence préféré, vous pourrez par exemple organiser des pauses café entre collègues ou alors des apéros virtuels entre les membres chez eux et ceux présents dans les locaux.

L’occasion idéale de resserrer les liens et de profiter de ces petits temps de décompression pour organiser un mini team building comme un blind test ou un jeu d’énigme par exemple.

Vous l’avez compris, pour manager une équipe hybride, vous devez être plus en contact avec vos collaborateurs. Des moments passés ensemble qui vont booster la motivation et l’engagement de ces derniers.

Les outils en faveur du travail mêlant présentiel et distanciel

Le travail hybride est un véritable enjeu structurel et organisationnel pour les employeurs comme pour les collaborateurs. Une nouvelle conception du travail qui soulève un défi de taille pour les entreprises : la souplesse.

Une souplesse qui doit être favorisée par la mise en place d’outils de travail plus collaboratifs adaptés au présentiel comme au distanciel.

Documents partagés, messagerie instantanée, outils de visio-conférence… Les outils en faveur d’un travail plus collaboratif aspirent à un meilleur partage de l’information, à un travail plus asynchrone et à un réel gain de temps et de productivité.

Voici une liste non exhaustive des outils pour collaborer à distance :

  • Slack : application de messagerie instantanée ;
  • Google Drive : suite de différents outils pour faciliter la transmission et le partage d’informations ;
  • Microsoft Team : plateforme collaborative pour les entreprises ;
  • Trello : outil collaboratif pour la gestion de projet ;
  • Beekast : plateforme interactive et collaborative pour l’organisation de réunions ou d’ateliers ;
  • Klaxoon : outils collaboratifs pour travailler en équipe ;
  • Zoom : application de visio-conférence ;
  • Skype : outil de messagerie instantanée et de visio-conférence ;
  • Dropbox : service de stockage en ligne pour partager des fichiers entre utilisateurs.

Vous accompagner vers l’hybridation du travail

Depuis 5 ans, Flexjob accompagne de nombreuses entreprises ou collectifs de travail qui se questionnent sur ces nouveaux modes de fonctionnement qui adressent l’ensemble de l’organisation : les lieux de travail, le temps de travail, le management, la culture d’entreprise …

La crise sanitaire a été un accélérateur de ces questions que nous cherchons à adresser avec FlexJob depuis 5 ans.

Quelle que soit la position de votre organisation (hybride, entièrement à distance ou entre les deux), le temps est venu de réexaminer votre stratégie et d’évaluer si vous avez besoin d’être accompagné pour assurer la prospérité de votre entreprise et de vos collaborateurs pour les années à venir.

En résumé, le mot « hybride » en lui-même nous parle de notre inconfort face à la situation. Un mot un peu « alien », un peu « expérimentation mystérieuse ». Sans aller jusqu’à la science-fiction, le choix du terme « hybride » par les médias de l’année 2021 montre que nous réalisons que quelque chose d’intense impacte la manière dont nous concevons le travail.

Quand on y pense… l’hybride n’a rien de si nouveau : nous avons toujours eu, dans nos entreprises, nos associations, des projets qui avançaient alors que nous n’avions pas tous la possibilité de nous réunir, que Stéphane était absent ou chez un Client, que Christie travaillait sur un autre site.

Nous ne nommions pas la situation. Ni « hybride », ni autre chose. L’étiquette est née, parce que nous réalisons que ces modes de travail seront désormais la norme, allant jusqu’à impacter le vocabulaire, et la manière dont nous imaginons dorénavant coopérer.L’étonnant serait alors devenu le moment où chacun est présent, au même moment, au même endroit.

Anecdotique ? Pas tant que ça.

L’intensité de cette évolution vient du fait que les impacts sont tellement nombreux qu’il est difficile de s’adapter avec la manière méthodique qui nous rassurerait. Comment collaborer ? comment rester efficaces ? engagés ? comment se rencontrer ? évaluer ? réagir ? décider ?

Par quoi commencer ?

Le travail « hybride » n’est pas le même pour les équipes dispersées (conçues pour l’être pour des raisons de compétence, de lieu de production, de recrutement), pour les équipes en télétravail, ou pour les équipes « full remote ».Parce qu’il soulève justement un nombre important de questions, qui font perdre en compréhension de la situation, il convient tout d’abord de remettre de la clarté :
• Pourquoi collaborons-nous ?
• Comment voulons-nous mener cette collaboration ?
• Quelle est la place de l’individu et ses spécificités dans cette équipe en mouvement dont on bichonne le sentiment d’appartenance ?

Et au centre, le Manager, qui ne peut décidément plus être celui / celle par qui tout passe. Dans une équipe hybride, l’évolution du rôle managérial prend d’un seul coup tout son poids : le Manager rend clair, fait passer, coordonne, rend possible. Un chef d’orchestre pour des musiciens qui parfois répètent de concert, parfois en équipes de cordes, parfois seuls.

Mais pour qu’à la fin, la pièce soit jouée sans fausse note.

Lise-Marie Biez – Facilitatrice FlexJob

En tant qu’entreprise, vous souhaitez vous faire accompagner face à l’hybridation du monde du travail ? Identifier les clés de succès et points de vigilance de cette nouvelle façon de collaborer ? Être en possession de tous les outils, méthodes et bonnes pratiques pour une meilleure collaboration ?

N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous !

















    Découvrez notre catalogue d’accompagnements et de formations