Les défis liés aux nouveaux environnements de travail

Découvrez les livres blancs rédigés par l’équipe FlexJob

Le concept de l’open-space nous est tous familier et nous sommes nombreux à y avoir travaillé au cours de notre carrière. Cependant, dans la réalité, nous sommes nombreux à ne pas l’apprécier pour de nombreuses raisons : difficultés de concentration à cause du bruit, difficultés à collaborer car l’on ne veut pas gêner ses collègues …

L’ère des open-space est surtout symbolique d’une rationalisation immobilière à outrance et de la culture managériale des années 60. Or les manières de faire se réinventent et impactent le quotidien de travail : le management évolue, la dimension du lieu de travail est repensée. Ainsi, on voit émerger de nouveaux concepts pour éviter les écueils de l’open-space et surtout s’adapter aux enjeux liés à l’évolution de nos manières de travailler : travail digital, collaboratif, attention portée au bien-être des collaborateurs.

Aujourd’hui, on se penche sur les défis liés à ces nouveaux aménagement d’environnements de travail : FlexOffice, Activity Based Working … On vous propose des pistes de réflexions sur des écueils souvent rencontrés lors de transition vers ces espaces ouverts et axés sur le travail collaboratif.

La déshumanisation des espaces de travail

Un environnement de travail aménagé de manière ouverte et dans lequel la règle du “clean desk” est de mise peut apparaître très impersonnel. Cela peut créer une frustration liée à la non-personnalisation de l’espace de travail : on ne peut plus faire trôner son mug “Papa/Maman de l’année”, la photo du petit dernier sur son bureau, son cactus …

Or la possibilité de s’approprier son espace de travail est un besoin que l’on peut presque qualifier de primaire et qui participe au bien-être de chacun dans l’entreprise. Ne pas pouvoir personnaliser son espace peut aussi amener les salariés à se sentir considérés comme des  ressources interchangeables : on peut vite se sentir anonyme au sein du collectif.

Comment créer un sentiment d’appartenance dans un espace a priori dépersonnalisé ?  

Par rapport à ce point, des solutions simples à mettre en place existent :

  • Créer un espace « totem » où chacun eut apporter des objets personnels au sein de l’espace partagé.
  • favoriser une appropriation collective du nouvel environnement de travail en choisissant des éléments de décoration en équipe.

À lire aussi : Le WorkPlace Game(c), l’outil collaboratif qui déménage !

Vous souhaitez vous faire accompagner dans l’évolution des modes de travail dans votre organisation ?

Découvrez notre catalogue d’accompagnements et de formations