Tout savoir sur le développement durable en entreprise

Découvrez les livres blancs rédigés par l’équipe FlexJob

Phénomène de mode managériale ou véritable enjeu mondial et citoyen ?

De nos jours, nous nous remettons constamment en question sur nos modes vie, de consommation et de production. La société, les gouvernements, les médias et les citoyens semblent tous concernés par la question du développement durable.

Améliorer la transition écologique s’est placé au centre de la majorité des réflexions sur la prise en compte des préoccupations environnementales par les entreprises.

Nous pouvons nous demander alors : comment intégrer cette notion de développement durable et de transition écologique au sein de l’entreprise ?

Développement durable : définitions et piliers

« 100 entreprises sont responsables de 70% des émissions mondiales de Gaz à Effet de Serre ».

Source : Rapport de l’ONG Carbon Disclosure Project (CDP) réalisé en collaboration avec (CAI) à partir de données publiques de 1988 à 2015.

« 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été produites entre 1950 et 2015 ».

Source : Science Advances

« Une espèce animale ou de plante disparaît toutes les 20 minutes » selon Brune Poirson, aujourd’hui vice-présidente de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement. »

Source

Le développement durable, une attente dont de plus en plus de Français et d’entreprises, tous secteurs confondus, se font aujourd’hui l’écho en tentant de relever les nombreux défis soulevés par la nécessité d’un développement responsable et écologique.

Le développement durable se définit comme « un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Un concept officiel apparu pour la première dans le rapport de la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement, appelé aussi Rapport Brundtland en 1987.

Concrètement, c’est l’idée qu’une organisation peut s’organiser et se développer sur le long terme en prenant en compte l’ensemble des impacts environnementaux, sociaux et économiques.

Les piliers du développement durable

Le développement durable repose sur 3 piliers distincts. Le pilier économique, le pilier social et le pilier environnemental.

Cela concerne l’ensemble des acteurs de nos sociétés actuelles, les États, les gouvernements, les organisations non gouvernementales, les administrations et les citoyens. Le développement durable se situe au centre de ces 3 piliers.

On peut même parler d’une économie qui se veut équitable, viable et vivable.

Quels sont les piliers du développement durable ?
Le pilier économique, le pilier social et le pilier environnemental composent le développement durable.

Développement durable : naissance et développement du concept

Historiquement, la notion de développement durable est apparue au cours des années 60. Les chercheurs sont marqués par le fait que les activités économiques ont et auront de plus en plus d’impacts sur l’environnement et l’écologie (gestion des déchets, épuisement des ressources, pollution, etc.).

C’est en 1972, lors d’une réunion des Nations Unies à Stockholm qu’un rapport est publié par deux chercheurs qui questionnaient notre modèle économique toujours plus énergivore face aux ressources naturelles limitées.

Le XXe siècle est marqué par plusieurs crises écologiques, sociales, mais aussi économiques. Par exemple, nous pouvons citer la crise bancaire américaine, les chocs pétroliers, les catastrophes nucléaires, les marées noires, les catastrophes climatiques et bien d’autres.

Face à la multiplication de ces crises environnementales et humaines sans précèdent et à l’avancée des recherches scientifiques durant la deuxième moitié du XXe siècle concernant notamment la couche d’ozone, le réchauffement climatique, la pollution de l’air et des eaux, la disparition de la biodiversité pour ne citer qu’eux.

Les pouvoirs publics internationaux et les industriels ont compris toute l’importance de trouver un nouveau modèle économique afin de préserver les ressources pour les générations futures.

La quête de l’entreprise durable

Depuis quelques années, la question du développement durable et de la transition écologique incite les industriels et les entreprises à voir plus loin qu’une vision purement économique basée sur les bénéfices en intégrant aussi une vision environnementale et sociétale.

Les entreprises s’interrogent sur leurs responsabilités, et pour rester prospère dans le monde qui nous entoure, elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir sauter le pas.

En effet, intégrer le développement durable dans sa stratégie long terme permet d’assurer un certain maintien et une longévité dans le temps. En résumé, l’entreprise durable doit garantir une vision environnementale et sociale tout en poursuivant sa logique économique de progrès continu, en impliquant des acteurs internes (salariés par exemple) et externes (fournisseurs par exemple).

Lors de la mise en place d’une démarche en faveur du développement durable et de la lutte contre le changement climatique, une organisation durable va se questionner sur 3 aspects différents en même temps :

  1. Sa performance économique ;
  2. Sa performance sociale ;
  3. Sa performance environnementale.

L’objectif pour l’entreprise de mener un plan de développement durable ne se fait pas du jour au lendemain et cela peut sembler difficile pour certaines sociétés.

En effet, le monde de l’entreprise est hétérogène, une T.P.E ne dispose pas des mêmes ressources financières et humaines pour se transformer en entreprise durable qu’une multinationale.

Néanmoins, devenir une entreprise durable et responsable peut comporter plusieurs avantages.

En mettant en place une stratégie protection de l’environnement et de ses ressources, l’organisation pourra s’adapter beaucoup plus rapidement aux nouvelles exigences de la société et de ses clients (labels, chartes, etc.). Elle pourra alors consolider son image de marque et attirer de nouveaux collaborateurs.

Toujours dans cette optique, l’entreprise durable contribuera directement au bien-être de ses collaborateurs et de ses conditions de travail et la motivation des salariés ne pourra qu’être plus forte.

À lire : Le télétravail : un geste écolo

Si l’on parle de coûts, contrairement aux idées reçues, les entreprises qui s’engagent à mener une telle démarche finissent par réaliser des économies non-négligeables en réduisant les coûts sur l’énergie, le traitement des déchets ou les frais d’assurance par exemple.

Chaque organisation de n’importe quel secteur économique peut et doit s’intéresser au développement durable. Chaque individu qu’il soit dirigeant, manager ou salarié doit se remettre en question et modifier ses habitudes.

Mettre en place un plan de mobilité interne, collaborer avec un traiteur local, privilégier les transports en commun, remplacer du matériel… Avec une vision innovatrice, votre entreprise deviendra plus responsable écologiquement.

En résumé, les raisons qui poussent une entreprise à devenir durable et opérer une transition écologique sont :

  • La prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux ;
  • La maîtrise de ces risques ;
  • Une valorisation de son image de marque et de sa marque employeur ;
  • Une réduction considérable de ses coûts ;
  • L’innovation dans ces domaines pour se démarquer de la concurrence et pérenniser l’organisation sur le long terme.

Exemples de pratiques et d’entreprises durables françaises

Énergies renouvelables, transition énergétique, protection de la biodiversité, politique d’économie circulaire, limitation du gaspillage, réduction de la pollution de l’air et des océans, préservation des forêts, responsabilité sociale… Voici quelques pratiques liées directement au développement durable et à la transition écologique.

Le groupe Bel : engagé depuis plus de 15 ans

Le groupe Bel (La Vache qui Rit, Kiri, BabyBel, Boursin, etc.), est engagé depuis plus de 15 ans dans une démarche de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE). Le groupe de produits laitiers a fait du développement durable un véritable atout en plaçant la responsabilité au cœur de sa croissance.

Toujours plus respectueux de l’environnement et des Hommes et conscient des nouvelles attentes des consommateurs, le groupe Bel propose une offre de produits plus responsable.

À chaque étape, Bel veut créer de la valeur, de l’agriculture à la valorisation des emballages, en passant par la fabrication et la consommation des produits.

Sa stratégie de mise en place d’une démarche responsable est regroupée autour de 4 piliers :

  1. Une agriculture durable : en accompagnant les éleveurs partenaires ;
  2. Promouvoir une nutrition attentive : en améliorant la qualité nutritionnelle de leurs produits ;
  3. L’empreinte environnementale : en s’engageant à réduire leur empreinte sur l’environnement (emballages 100% recyclables et biodégradables, zéro déforestation, neutralité carbone, réduction des gaz à effet de serre, etc.)
  4. Le bien-être pour tous : en s’engageant auprès des collaborateurs, des consommateurs, des fournisseurs et des éleveurs.

Pour en savoir plus : (ici)

1083 : le premier jean recyclable à l’infini

La marque de vêtements 1083 est engagée dans une mode durable et totalement transparente. Un parfait exemple du pilier environnemental d’une démarche de développement durable qui aborde les sujets tels que la gestion des ressources naturelles, la gestion de la consommation, les émissions de polluants et la préservation de la biodiversité.

Les jeans et chaussures de la marque sont éco-conçus en France à partir de coton biologique et délavé au laser, une technique sans aucun impact sur l’environnement.

1083 c’est également :

  • Une entreprise locale : chaque produit est fabriqué et vendu à mois de 1083 km de chez vous ;
  • Une économie circulaire : chaque produit neuf est conçu de telle sorte à devenir, en fin de vie, la matière première d’un nouvel article ;
  • Une transparence sur le savoir-faire français ;
  • De la création d’emplois : en 6 ans, la marque a créé 150 emplois, dont 65, grâce aux commandes des consommateurs ;
  • Une électricité 100% renouvelables ;
  • Et bien d’autres.

Pour en savoir plus : (ici)

Natures & Découvertes : une écoconception renforcée

Natures & Découvertes est une entreprise engagée avec une mission et une raison d’être forte : « Offrir des solutions concrètes, à tous ceux qui veulent changer leur mode de vie, pour une écologie de la Terre, du corps et de l’esprit. »

Une raison d’être basée sur 3 fondamentaux :

  1. Une offre de produits resserrée avec des critères d’écoconception renforcés : Proposer une consommation éclairée et veiller avec exigence à la conception d’une offre « resserrée » : concrètement, cela signifie questionner chaque étape de la réalisation d’un produit.
  2. Innover en proposant une offre d’expériences immatérielles : Nature & Découvertes propose depuis toujours des sorties et activités en lien avec la nature. Pour 2022, une toute nouvelle plateforme d’expériences sera disponible.
  3. Des moments forts aux côtés de Nature & Découvertes : Conférences, Fair Friday en contrepied du Black Friday… Les rendez-vous proposés aux clients et à la communauté de la marque sont des invitations à s’engager pour le bien commun.

Pour aller plus loin, Natures & Découvertes s’engage à sourcer minutieusement ses matières premières (bois, plastique, textile. À optimiser ses packagings, renoncer aux transports aériens et favoriser la réparabilité.

Pour en savoir plus : (ici)

FlexJob accompagne les entreprises dans leur transition écologique

Et vous ?

En tant qu’entreprise, vous souhaitez vous faire accompagner dans une démarche de transition durable ? Sensibiliser vos collaborateurs ? Co-construire des actions et engager le changement pour contribuer à la transition écologique et durable de votre organisation ?

Nous pouvons vous accompagner avec notre programme « engagement climat » afin d’améliorer la performance durable et la transition écologique de votre organisation grâce à l’engagement de vos collaborateurs dans la mise en œuvre d’actions concrètes de changement.

Pour avoir un peu plus de précisions, ce programme est un parcours collaboratif de sensibilisation et de passage à l’action pour amorcer la transition écologique de votre entreprise.

Ce dispositif est co-animé avec l’entreprise Querceo afin que vous puissiez bénéficier d’une double compétence : l’engagement de vos collaborateurs dans des démarches de changement (FlexJob) et l’expertise technique liée aux enjeux climatiques (Querceo).

Pour en savoir plus sur le programme « engagement climat », n’hésitez pas à nous contacter !

















    Découvrez notre catalogue d’accompagnements et de formations