Quelles sont les caractéristiques de la génération Y ?

La génération Y en 7 caractéristiques

Focus sur 7 traits marquants de la génération Y, une culture émergente avec de "nouveaux travailleurs" !

 

Qui sont les travailleurs de la génération Y ?

Par définition, la génération Y regroupe les personnes nées entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990.

L'utilisation du " Y " a pour origine la trace du fil de leur baladeur sur leur torse. Pour d'autres, le nom vient tout naturellement de la génération précédente, la génération X. Cette population possède également plusieurs surnoms : les enfants du millénaire, la GenY, les digital natives, la net generation, etc. Ces surnoms pointent le fait que ces enfants ont grandi dans un monde où Internet, les ordinateurs, les smartphones et les jeux vidéo ont pris une place prépondérante dans le quotidien.

C'est cette fameuse génération Y, avec l'apparition et le développement des NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), qui a provoqué un fossé générationnel avec la génération précédente.

Ce qui caractérise le plus la GenY est le fait que ces enfants voient aujourd'hui le travail différemment et souhaitent s'épanouir dans leur carrière professionnelle tout comme dans leur vie personnelle. Ils mettent un point d'honneur à l'équilibre entre vie pro et vie perso.

  • Start-upers
  • Autodidactes
  • Entrepreneurs
  • Artistes
  • Professionnels cumulant plusieurs métiers
  • Freelancers aux multiples domaines d'expertise

L'émergence de ces " nouveaux travailleurs " influe une révolution du monde du travail.

Une nouvelle culture du travail qui se caractérise par plusieurs traits marquants.

 

Génération Y : L'émergence des nouveaux travailleurs

Ils sont des millions de " nouveaux travailleurs " et voici ce qui caractérise leurs activités professionnelles :

Le slashing : effectuer plusieurs métiers demandant des connaissances diverses de façon simultanée. La génération Y a la capacité de s'organiser pour mener à bien toutes ses missions.

La flexibilité : elle est directement liée au slashing. Pour exercer plusieurs missions simultanément, les nouveaux travailleurs doivent s'adapter et être réactifs à tout moment.

L'agilité : Hors de tout cadre contraignant et oppressant, ils exécutent à leur rythme leurs missions. L'agilité est propice à la créativité et au développement de leur propre style.

 

À lire aussi : À la découverte de... MinuteBuzz, une entreprise libérée et sans managers !

 

Le blurring : capacité à équilibrer vie professionnelle et vie personnelle.

Le test and learn : tenter des choses, se rater, comprendre ses erreurs, recommencer, s'améliorer. Le test and learn consiste à accepter les échecs pour progresser.

Le slow business : aujourd'hui, c'est la confiance qui est le prérequis pour travailler avec un collaborateur. Il n'est plus question de commencer son activité sur les chapeaux de roue, mais de prendre le temps de définir avec précision la collaboration. Un collaborateur extérieur n'intervient plus pour servir un projet, il y participe et devient un maillon de la chaîne.

L'accomplissement : ces nouveaux travailleurs n'ont plus comme priorité la réussite financière. Ils aspirent aujourd'hui à être heureux au travail et à s'épanouir dans une structure où ils ont leur place et se sentent importants.

En 2015, la génération Y et sa culture représentaient plus de 40 % des actifs en France et devraient en représenter 75 %  d'ici 2025. Une population qui a des atteintes et les entreprises doivent le comprendre pour attirer les meilleurs talents qu'elles ont tant de mal à recruter !

Les dernières actus