Comment devenir développeur front-end ?

Le métier de développeur front-end

Métier du digital de plus en plus recherché par les entreprises, on vous explique en quoi consiste le métier de développeur front-end, les débouchés possibles, la rémunération attendue (entre autres !).

 

Le poste de développeur front-end

Le développeur front-end est en charge des parties des applications ou des sites web qui sont visibles directement par les utilisateurs et avec lesquelles ces derniers peuvent interagir. Pour faire simple, le développeur front-end évolue sur la partie client d’une app / d’un site. Il existe aussi les développeurs full stack qui évoluent pour leur part à la fois sur le côté front et back des sites/app.

Le métier de dév front-end est encore assez obscur pour bon nombre de personnes. Au fil des ans et des évolutions technologiques, les intitulés du métier et même le périmètre d’action ont évolué. Ce qui ne facilite pas la compréhension du poste ! Les développeurs front-end sont ainsi tour à tour : intégrateur HTML, développeur avec une sensibilité au webdesign, à l’expérience utilisateur …

Le poste de développeur front-end demande à la fois des compétences en développement et une certaine sensibilité au design : l’expérience utilisateur est un point clé de ce métier.

Du fait des rapides évolutions technologiques (nouveaux frameworks, nouvelles technos …) ; les compétences demandées aux développeurs front-end peuvent varier d’une entreprise à l’autre. Ce qui est certain en revanche, c’est la forte demande des entreprises pour recruter des développeurs front-end ! C’est un métier avec une employabilité très forte.

Qu'est-ce que le métier de développeur front-end ?

 

Les missions du développeur front-end

Les missions d’un développeur front-end sont variées, mais servent toutes un même objectif : offrir une navigation fluide et la plus facile d’utilisation possible en partant du travail graphique réalisé par les webdesigners. Ce n’est pas un designer, mais une sensibilité au design et au graphisme est un gros plus !

On peut résumer dans les grandes lignes ces missions de la manière suivante :

  • Ergonomie et accessibilité. Le travail du développeur frontend doit respecter les normes W3C et s’assurer que la navigation des internautes soit fluide et la plus intuitive possible.
  • Portabilité. Il faut s’assurer que le produit soit disponible sur les différents supports / clients de navigation (mobile, ordinateur, différents navigateurs, différentes tailles d’écran …).
  • Référencement – SEO. Il est indispensable d’intégrer les éléments sémantiques/ de référencement naturel pour optimiser le positionnement du site dans les résultats des moteurs de recherche.

Recruter un développeur front-end ce n’est pas uniquement embaucher un « pisseur de code », mais intégrer un candidat qui travaille sur des problématiques de développement web, de webdesign, de référencement …

 

À lire aussi : Focus sur le reverse mentoring, une innovation dans le domaine du management intergénérationnel !

 

Quel est l’environnement technique d’un développeur front-end ?

L’environnement technique d’un développeur front-end est assez large et regroupe un grand nombre de technos différentes. Les deux prérequis indispensables étant la maîtrise du HTML & du CSS. Le HTML permet la mise en forme du texte sur une page, d’inclure des images, des liens hypertextes, des éléments statiques ou dynamiques … La maîtrise du CSS permet « d’habiller » cette structure en permettant de modifier l’aspect visuel du texte, de positionner les éléments HTML, de créer des animations contextuelles, d’ajouter des couleurs, des ombres, des dégradés …

Grâce à Javascript, les développeurs peuvent rendre les pages web dynamiques : effectuer une action lorsqu’un clic est effectué, construire un menu interactif : les possibilités sont presque infinies ! De nombreux frameworks existent et permettent de rendre plus simple le développement de fonctionnalités types. Parmi les plus connus : jQuery, AngularJS ou encore Bootstrap qui regroupe HTML / CSS & JS. Il en existe aussi des plus rares et moins utilisés : mithril, meteor, aurelia …

Ces frameworks rendent plus aisée la partie conception front-end des sites web en offrant des bibliothèques de fonctionnalités qui sont prêtes à l’emploi.

Cet environnement technique en constante évolution fait de la veille technologique une composante clé du métier de développeur front-end.

Quelles sont les compétences d'un développeur front-end ?

 

Développeur front-end : un profil type ?

Généralement, les développeurs front-end sont des personnes créatives, curieuses et rigoureuses ! La curiosité est capitale pour se tenir au courant des évolutions technologiques constantes : rester à jour grâce à une veille technologique rigoureuse est une clé du métier. La créativité est également une compétence indispensable pour ce métier : le développeur front-end doit être capable de créer une interface qui soit conforme au cahier des charges demandé.

Enfin, la rigueur est de mise pour maîtriser parfaitement les différentes spécificités de chaque navigateur (desktop ou mobile) et mettre en place des sites qui soient accessibles peu importe les devices utilisés.

Mais comme pour tous les métiers, pas de profil type, la diversité des parcours des développeurs front-end rend presque impossible de mettre ce métier dans une case.

 

 

Comment devient-on développeur front-end ?

De nombreuses formations permettent de se lancer dans une carrière de développeur front-end et d’arriver à trouver rapidement un CDI après une période d’étude.

Une formation initiale en informatique n’est plus indispensable pour devenir développeur front. Le parcours le plus classique est le suivant : BTS ou DUT en informatique suivi d’une formation de second cycle en université, école d’ingénieur ou d’informatique.

Mais ces dernières années, de nombreuses formations se sont développées via le web et de nouvelles manières d’apprendre. Il y a bien sûr l’inévitable OpenClassroom, mais aussi des écoles telles que Oclock.io ou WildCodeSchool. Les formations proposées sont généralement assez courtes et conviennent aussi bien à des candidats en reconversions qu’à des étudiants en cycle de formation initiale. La plupart de ces formations s’effectuent en alternance, ce qui constitue un gros plus pour les recruteurs et facilite la recherche de CDI pour les diplômés !

Le salaire d'un développeur front-end

La rémunération d’un développeur front-end variera en fonction de l’implantation géographique de l’entreprise, de l’expérience du développeur et surtout en fonction des technos maitrisées. Ainsi, un développeur front-end HTML5/CSS3 débutant peut espérer une rémunération aux alentours de 30.000€ annuel pour son premier CDI. Ensuite, plus les frameworks maîtrisés sont nombreux et demandés, plus le salaire augmentera. Ainsi, un développeur front-end senior maîtrisant des frameworks très demandés peut s’attendre à être rémunéré aux alentours de 50.000€ par an.

Le salaire moyen relevé par Indeed est de 38 000€ brut annuel en France, et de 43 500€ en Île-de-France.

À lire aussi : La QVT, un enjeu clé en entreprise !

Comment est-il possible de travailler autrement en tant que développeur front-end ?

Le métier de développeur front-end est très recherché par les employeurs : il y a plus d'entreprises recrutant des développeurs que de développeurs en recherche de poste.

Pour cette raison, les conditions de travail proposées aux développeurs sont souvent plus flexibles. Par exemple, en ce qui concerne le télétravail, ce métier peut s'effectuer en full remote ou de manière plus occasionnelle avec une présence au bureau et quelques jours de télétravail par semaine.

Les dernières actus