Fédérer ses salariés pour obtenir une intelligence collective

Découvrez les livres blancs rédigés par l’équipe FlexJob

Une entreprise est un organisme vivant. Aujourd’hui, il devient impossible de gérer le monde de l’entreprise avec les schémas antérieurs et les solutions du passé.

Les organisations hiérarchiques et pyramidales sont mises à mal, au profit des nouveaux modèles de gouvernance basés sur l’intelligence collective.

Travail en mode collaboratif, en mode participatif ou encore en mode transversal… L’ensemble de ces nouveaux modèles place au cœur de la productivité et de l’efficacité du travail l’intelligence collective.

Résolution de problème, innovation, création, évolution, transformation… L’intelligence de groupe peut se vivre au quotidien dans une entreprise.

Au travers de cet article, nous allons prendre le cas d’une réunion collective. Même si beaucoup restent encore dubitatifs, car ils ont assisté à trop de réunions où l’efficacité n’était pas vraiment au rendez-vous…

À lire : La réunionite : on attend quoi ?

Engager ses salariés par l’intelligence du groupe : le cas d’une réunion

En quoi les réunions favorisent-elles l’intelligence collective, et servent-elles la performance des organisations ?

Pour quatre raisons :

  • Ensemble on est plus intelligents ;
  • Ensemble on est plus créatifs ;
  • Ensemble on est plus efficaces pour résoudre les problèmes ;
  • Et ensemble on se sent plus mobilisés.

Ensemble on est plus intelligents 

Commençons par la première raison.
Oubliez vos cours de mathématiques, 1+1 ne fait pas deux… Mais trois, quatre, cinq…

De nombreuses études l’ont prouvé. Par exemple, l’étude « Perdu sur la lune », un exercice de priorisation de groupe, est un jeu inspiré la Nasa. Il est proposé aux participants de classer par ordre d’importance 15 produits sur 30 qu’ils prendront avec eux, alors que leur vaisseau a échoué sur la lune.

Il peut y avoir par exemple :

  • Réservoir d’oxygène,
  • Boussole,
  • Carte stellaire,
  • Réserves d’eau,
  • Corde,
  • Etc.

Ensuite, on demande aux individus de proposer leur propre classement puis de se retrouver en collectif et de définir ensemble un nouveau classement.

Une équipe qui travaille bien ensemble atteint des résultats nettement supérieurs : des résultats plus proches de ceux des experts de la Nasa, que les résultats des individus seuls.

Ensemble ils font les meilleurs choix pour survivre dans l’espace, même si aucun d’entre eux n’est expert en astronomie.

Ensemble, le collectif est plus intelligent, encore faut-il savoir en tirer le meilleur.

Ensemble on est plus créatifs

Passons à la deuxième raison. Ensemble, nous sommes plus imaginatifs.

C’est de cette raison qu’est né le brainstorming.

On dit que le cerveau peut décoder en moyenne 800 mots à la minute, tandis que le débit d’un discours est autour de 140 mots par minute.

Nous avons une capacité extraordinaire à faire des liens dans notre cerveau et à imaginer.

Sur un seul concept, nous pouvons rebondir des centaines de manière différente. À 10 personnes qui ont chacun deux idées à la minute c’est 20 idées par minute qui peuvent être exprimées, débattues, enrichies.

Bien mené, avec la stimulation et de la bienveillance, cet atelier de réflexion peut accompagner le changement, et vous permettre d’innover beaucoup plus vite.

À lire : Facilitation : 2 outils pour favoriser la créativité

Pour permettre à un groupe d’être créatif, essayez de les faire sortir des limites de leur mental plutôt linéaire et rationnel, par le jeu par exemple.

Les régles de l'intelligence de groupe lors d'une réunion collective.

Ensemble on est plus efficaces

Il est vrai qu’ensemble, on résout mieux les problèmes.

Vous avez une difficulté à surmonter ?

Vaut-il mieux réfléchir seul de son côté ? Faire appel au collaborateur le plus « expert » ? Embaucher un consultant ? Ou bien l’aborder en réunion de groupe ?

Il est prouvé qu’un groupe est plus compétent dans la résolution de problèmes que les individus isolés.

Ces derniers devaient résoudre des problèmes similaires de type :

« Quatre couples doivent traverser une rivière. Un bateau trouvé là ne peut porter que trois personnes. Comment faire si une femme ne peut rester avec d’autres hommes sans la présence de son mari ? »

Individuellement, seulement 8% des personnes trouvent la solution.

Collectivement, ils sont 53% à résoudre le problème !

Je vous dévoile une des solutions de l’énigme :

Par exemple 3 femmes traversent
une revient chercher la dernière,
une revient reste avec son mari,
les 3 autres maris traversent,
un couple revient,
les 2 maris traversent,
une femme revient chercher les 2 autres.

Ensemble on se sent plus mobilisés

Regardez à 10 vers dans la même direction, vers un cap commun, vers le même objectif pendant le temps d’une réunion a un effet d’entraînement démultiplié.

Le groupe, sur le temps de la réunion, va bénéficier de l’effet de mobilisation créé par les plus dynamiques.

Mais attention une équipe peut aussi s’entraîner vers la démobilisation si les personnes suivies par tous sont des contre-leaders. C’est l’effet de groupe, pour le meilleur et pour le pire.

Si vous avez une organisation/vision claire et partagée ainsi que quelques alliés énergiques, tout le groupe suivra.

Ce dernier se sentira concerné davantage par les décisions et les problèmes.

Le collaborateur, lui, se fera un devoir de remplir sa mission pour ne pas être rejeté par le groupe.

En résumé, le travail en mode collaboratif guidé par l’intelligence collective garantit donc une meilleure intelligence, une plus grande créativité, une résolution optimale des problèmes et une meilleure mobilisation.

À lire : Le WorkPlace Game(c), l’outil collaboratif qui déménage !

Intelligence collective en France : pourquoi encore des réticences ?

Pourquoi l’intelligence collective n’est-elle pas plus mise en avant que cela en France ?

Des chercheurs en sciences comportementales ont étudié la pratique de l’intelligence collective et constaté que c’était une source de bien-être, de performance et d’innovation extraordinaire.

Aujourd’hui dans un monde où l’innovation dans les entreprises est considérée comme le fer de lance pour être toujours plus compétitive.

On pourrait imaginer que toutes les entreprises se précipitent sur ses pratiques pour les mettre en œuvre et innover tout en conservant le bien-être de leurs salariés.

Mais manifestement, ce n’est pas le cas.

Alors pourquoi ? Quelles sont les raisons qui font que l’intelligence collective aujourd’hui n’est pas davantage utilisée au sein des sociétés surtout françaises ?

Il y’a 3 raisons qui peuvent l’expliquer.

Premièrement, l’intelligence collective repose sur la confiance. Sur la mise en place de pratiques managériales qui mettent la confiance au centre de tout.

Aujourd’hui encore, le style de management prédominant repose sur un principe hiérarchique et très pyramidal, sur une logique de contrôle, sur une logique de « reporting » et de récompenses financières comme moteur de motivation.

L’exact opposé de ce que prône l’intelligence collective.

Deuxièmement, l’intelligence collective est complexe à mettre en œuvre, car elle demande aux managers de renoncer à un rôle que l’on pourrait qualifier de rôle de « super héros ».

Ils sont là finalement pour solutionner pour leur équipe, les problèmes que cette dernière rencontre. Soit parce que c’est une volonté personnelle, soit parce que le manager pense que c’est ce qu’on attend de lui comme rôle au sein de son organisation.

Troisième difficulté, l’intelligence collective nous demande de renoncer à un monde de certitudes et d’accepter un monde dans lequel le champ des possibles est énorme et très vaste, mais dans lequel il y’a aussi des incertitudes et des doutes.

Finalement, l’intelligence de groupe demande aux entreprises de réfléchir et de challenger leur culture d’entreprise.

Et on le sait tous, challenger et remettre en question une culture d’entreprise, même si l’on en a envie, est un phénomène qui est à la fois complexe et assez long.

Découvrez notre catalogue d’accompagnements et de formations