Comment mettre en place des outils informatiques ?

Le télétravail est-il un idéal ?

Qui n’a jamais rêvé de se lever le matin dix minutes avant le début de sa journée de travail, de boire un simple café et de s’asseoir derrière son ordinateur prêt à répondre aux clients ? Qui ne s’est jamais dit que parcourir 20 km en 1h30 tous les matins et tous les soirs était un fardeau ? De nombreux Français pensent chaque année à se lancer dans le télétravail. Pourtant, les entreprises, encore frileuses sont peu nombreuses à proposer ce genre de méthode de travail. A vrai dire, le télétravail souffre de sa réputation illégitime de méthode pour les feignants. Alors, est-ce vraiment un idéal ? Arriverez-vous à passer le cap ? Votre entreprise peut-elle accepter votre offre ? Nous vous disons tout !

 

Le télétravail : définition et applications

Très longtemps privée de définition juridique, la notion de télétravail a enfin été définie le 22 mars 2012 désignant cette pratique comme : "toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication dans le cadre d'un contrat de travail ou d'un avenant à celui-ci". Cinq après, l’ordonnance du 22 septembre 2017 a permis un assouplissement des conditions de mise en œuvre du télétravail : il n’est plus nécessaire que cette possibilité soit inscrite dans le contrat de travail du salarié. Cette méthode peut également être occasionnelle, par un simple accord mutuel entre l’employeur et le collaborateur.

Attention, il faut bien avoir en tête que le télétravail n’est pas un aménagement du temps de travail mais bien d’une modalité d’organisation. En aucun cas, cette pratique aura incidence sur le décompte du temps de travail effectif. Le collaborateur réalise normalement ses tâches durant les plages horaires fixées par l’employeur, en concertation évidemment avec le collaborateur. Mais alors, si tout le monde y trouve son compte, qu’à la fois, l’employé puisse travailler de chez lui tout en étant aussi efficace, et que l’employeur ne voit pas son chiffre d’affaires diminuer, pourquoi le télétravail n’est-il pas appliqué dans toutes les entreprises ?

 

La mauvaise réputation du télétravail

Selon une étude du cabinet Greenworking réalisée en 2012, 96% des patrons sont satisfaits par le télétravail, 22% des employés sont plus productifs. En chiffres donc, cette méthode réjouit toutes les parties d’une entreprise. Pourtant, nous comptons aujourd’hui seulement 2 à 16% de télétravailleurs dans les entreprises françaises, contrairement aux anglo-saxons où ces collaborateurs représentent 20 à 35%. Pour quelles raisons y-a-t-il autant de différences ? En cause : notre vision du travail, synonyme de défiance, de surinvestissement, de culte du supérieur… Il est alors difficile pour un employé de s’imaginer travailler chez lui. Et surtout de devoir le demander à son patron à cause de cette image de feignant. Pour certains, les télétravailleurs n’ont pas réellement de job, ne gagnent pas bien leur vie et sont allongés toute la journée dans leur canapé. Les managers sont eux aussi assez récalcitrants dans la mise en place de cette méthode : en cause, le manque de confiance des supérieurs. Certains d’entre eux peuvent s’imaginer que leur télétravailleur profitera de ses journées pour bronzer au bord d’une piscine en remettant ses dossiers à demain !

 

 

Les bienfaits du télétravail

Quelle erreur ! En effet, le télétravail présente de nombreux avantages autant pour les collaborateurs que pour les entreprises.

Voici ceux pour les employés :

  • Des économies de temps : plus besoin de se lever à 6h30 pour arriver à 9h au travail,
  • Une meilleure gestion du quotidien : puisque vous ne perdez plus de temps dans les embouteillages, vous pouvez désormais vous amuser avec vos enfants le soir,
  • Une plus grande autonomie dans la gestion des tâches : vous n’aurez plus votre boss en permanence sur le dos et pourrez prendre des initiatives pour vous faire gagner du temps et donc de l’argent à l’entreprise !
  • Des économies d’argent : désormais plus besoin d’employer une nounou ou de payer un abonnement pour les transports en commun.

 

Pour les entreprises :

  • Des économies sur les locaux et les dépenses du quotidien : grâce au télétravail, vous pouvez désormais louer de plus petits locaux et ainsi baisser le prix de vos loyers,
  • Une diminution du taux d’absentéisme : désormais, vos collaborateurs sont tous connectés en même temps, et pas d’excuse de retard (problème de transport, nounou…),
  • Une plus grande motivation des collaborateurs : mettre en place un système de télétravail peut être envisagé comme une promotion. En effet, vous pouvez proposer à vos employés, de les encourager à faire du télétravail seulement si leurs objectifs sont réellement atteints.

 

Que ce soit pour les collaborateurs ou bien pour les entreprises, le télétravail est une réelle méthode à mettre en place, qui n’est pas forcément envisagée pour ses réels avantages. Néanmoins, de nombreuses entreprises tentent l’aventure, et continueront à le faire !

Les dernières actus