Télétravail et nomadisme liés à l'évolution des outils numériques

Télétravail et nomadisme

Grâce aux nouveaux outils numériques et technologiques, de plus en plus de salariés peuvent travailler en dehors de l'enceinte de leur entreprise. De nouveaux usages qui doivent être organisés et adaptés dans l'intérêt tout d'abord des salariés et bien entendu des entreprises.

Face à cette nouvelle forme de travail, les ressources humaines sont en première ligne et doivent repenser les méthodes et les modes de travail. Encadré par la loi depuis 2012,

Le télétravail est une pratique professionnel réglementée et soumise à l'établissement d'un contrat de travail en bonne et due forme qui spécifie les règles, les horaires et les conditions de travail et les obligations du salarié et de l'entreprise.

 

Télétravail et nomadisme : une nuance à prendre en compte

Très souvent, le télétravail et le nomadisme sont considérés comme un seul et même mode de travail. Toutefois, il est important de connaître la nuance entre les deux, même si sur le fond, ces deux modes de travail sont par définition similaires, certaines différences sur la forme persistent. En effet, le télétravail s'adapte plus à des métiers dont les fonctions principales s'appuient sur des fonctions de support, reproduire ce qui peut être fait au bureau, directement chez soi. Au contraire, le nomadisme s'adresse plus particulièrement aux métiers commerciaux et de consultant.

En ce qui concerne l'aspect managérial, les entreprises et grands groupes utilisant ce nouveau mode de travail ont réussi à mettre en place certaines procédures afin de pouvoir réunir en même temps les équipes et les salariés.

 

Le télétravail lié à l'évolution des outils numériques

Selon les dirigeants des grands groupes, l'ère numérique et la digitalisation qui l'accompagne seraient à l'origine de cette modification de la pratique du travail. Les nouveaux outils numériques, les nouvelles méthodes de conception, de production et de collaboration ont rendu possible le télétravail. Les entreprises ont repensé les modes de travail et intègre les particularités du télétravail et du nomadisme dans leurs codes. Ces dernières ont remarqué que pour certaines fonctions, la présence physique du salarié n'est plus obligatoire, en effet l'usage des terminaux mobiles (téléphones, tablettes, pc portable) ainsi que l'usage d'une palette d'outils informatiques permettraient aux salariés d'accéder directement aux informations, aux fichiers clientèles, aux présentations, etc... Ces outils permettent également un échange rapide et direct avec les collaborateurs peu importe où il se trouvent.
 

À lire aussi : 4 qualités pour réussir le télétravail
 

Certaines entreprises prévoient même la conception d'applications connectées à son système d'information et la création d'espaces dits "nomades" où peuvent se retrouver quand ils le veulent, les télétravailleurs et les salariés nomades. Souplesse, flexibilité et productivité sont au rendez-vous.

Les dirigeants d'entreprises accompagnés de leurs DRH souhaitant adopter le télétravail et le nomadisme doivent s'assurer que les salariés disposeront de tous les outils nécessaires à la réalisation des missions confiées. Les salariés en télétravail doivent disposer de terminaux high-tech, léger et mobile.

 

Travailler à distance : un concept large

Le travail à distance distingue quatre modes différents répondant à des besoins et des environnements différents :

  • Le télétravail : l'alternance du travail entre son domicile et les locaux de l'entreprise ou dans certains cas en temps complet depuis son domicile.
  • Le nomadisme : le nomadisme s'adresse particulièrement aux métiers qui nécessitent de nombreux déplacements.
  • Le télé-local : le travail s'effectue dans un centre proche du domicile des salariés et partagé avec d'autres travailleurs.
  • Le télé-management : ce mode de travail concerne les managers, leur présence physique sur le site de l'entreprise n'est pas permanente.

Pour aller plus loin : Comment va évoluer notre lieu de travail ?

Les dernières actus