Qu'est-ce que le métier de CTO ?

Le métier de Chief Technical Officer - CTO

Avec l'essor des nouvelles technologies, des métiers évoluent, se transforment ou se créent en permanence. Le métier de CTO fait partie de ceux qui évoluent de manière continue. CTO c'est l'acronyme usuel pour "Chief Technical Officer" ou pour ceux qui sont allergiques aux anglicismes, le "Directeur Technique".

En résumé, c’est la personne en charge de la partie R&D et du déploiement de technologies adaptées à l'entreprise. C’est un poste qui demande de solides compétences techniques et managériales. Aujourd’hui, on vous emmène à la découverte de ce métier et on répond à toutes les questions que vous vous posez ! Quelles sont les missions du CTO ? Existe-t-il une formation spécifique pour devenir Chief Technical Officer ? Quelle rémunération demander ?

 

Le poste de CTO

Le poste de CTO est généralement assez mal connu. Ce qui est paradoxal puisque dans le même temps il est de plus en plus recherché et courtisé ! Même s’il est difficile de faire rentrer les individus dans des cases, on peut dire que dans la majorité des cas le métier de CTO renvoie à deux réalités distinctes.

D’un côté, on a le CTO « start-up » ou CTO associé. Dans ce cas, c’est un rôle qui consiste à faire les choix techniques et mettre les mains dans le cambouis (côté front, back, infra …) pour sortir un ou des MVP ou POC le plus vite possible pour confronter le produit de l’entreprise au marché. La dimension managériale du poste est généralement peu présente à ce moment-là et peut arriver avec la croissance de la structure où le CTO se retire généralement progressivement du côté opérationnel pour occuper un rôle axé sur le développement stratégique : recrutement, choix techno, gestion des équipes …

De l’autre côté, on peut parler des CTO qui sont au sein de structures de taille plus importante. Dans ce cas-là, le poste consiste en la gestion de l’activité technique de l’entreprise et du management des équipes d’ingénieur en développement logiciel. C’est un poste qui comporte :

  • Une dimension d’audit : choix des technos, évaluation des risques et opportunités associées ;
  • Une dimension stratégique : pilotage et déploiement de projets innovants ;
  • Une dimension managériale : accompagnement de l’équipe technique (développeurs, architectes, ops …), communication, recrutement …

Dans tous les cas, un poste de CTO implique de grandes responsabilités : c’est un maillon stratégique qui peut fortement influer sur les résultats financiers de l’entreprise.

 

Les missions du CTO

Les missions sont variées et peuvent dépendre du « type » de CTO que nous avons identifié ci-dessus. Premier point à avoir à l’esprit : dans tous les cas c’est un métier qui demande une forte capacité d’adaptation. Du fait de son environnement fortement évolutif, la première mission d’un CTO est de faire preuve d’agilité dans la résolution des problèmes et la gestion des ressources.

Et de manière plus générale, les principales missions d’un CTO sont les suivantes :

  • Audit. En interne, le CTO doit être en capacité d'identifier les risques et opportunités technologiques d'une entreprise. Grâce à sa capacité d'analyse, il doit arriver à mettre en lumière les points d’améliorations critiques des technos actuelles de son entreprise. Sur la partie audit externe, le rôle de veille d’innovation et de benchmark de la concurrence est capital.
  • Définition de la stratégie. À partir de l’audit qu’il réalise et des besoins métiers qui lui sont communiqués, le CTO doit être capable de piloter et de prioriser les actions à mener. Pour cela, il doit répartir les ressources humaines et techniques de la meilleure manière possible. Ce rôle de décisionnaire est une composante essentielle des missions d’un Chief Technical Officer. Il doit ensuite faire preuve de pédagogie quand il transmet ses choix et donne des directives à ses équipes. Dans le quotidien opérationnel, il participe à l’élaboration de la roadmap et aux choix techniques pour mener les projets à bien.
  • R&D et innovation. C’est souvent un des points où l’on attend beaucoup du CTO. De par sa veille et son expertise, il doit être capable de sélectionner la bonne solution face à un problème donné. Parfois les solutions existantes ne sont pas satisfaisantes ou ne répondent que partiellement au problème rencontré : c’est là où la capacité d’innovation doit jouer.
  • Management. Plus la taille de la structure dans laquelle il évolue est importante, plus le rôle du CTO s’éloigne du volet purement opérationnel, de maker pour évoluer vers un rôle de leader. Il a alors pour mission d’engager son équipe et ses collaborateurs au quotidien tout en adaptant en continu l’organisation aux enjeux de l’entreprise. C’est un composant intégral de son rôle que d’accompagner les membres de l’équipe vers le plein développement de leur potentiel.

Il est rare qu’une offre d’emploi pour un CTO réunisse l’ensemble de ces missions. Néanmoins, lors d’entretiens de recrutement, un recruteur peut engager le dialogue sur ces différents points selon les besoins de l’entreprise.

Humour CTO

L'environnement technique d’un CTO

L'environnement technique du CTO est large par définition : on peut aller du COBOL au JavaScript en passant par RubyOnRails, sans oublier la connaissance des infrastructures associées. Un Chief Technical Office a forcément un background technique : souvent on occupe ce poste après quelques années passées à exercer en tant que développeur ou lead dev.

Cependant, quand l’on consulte les offres d’emploi de CTO, il peut arriver qu’aucune techno n’apparaissent dans l’annonce ! Les points mis en avant portent généralement davantage sur le volet stratégique : architecture système, choix des technologies, management de l’équipe …

De par son expérience et son passé technique, on considère un CTO à même d’évoluer dans des environnements techniques variés.

 

Le profil du CTO

Pas de profil type pour devenir CTO ! Un background technique solide est cependant indispensable : on ne peut passer d’un poste marketing à un poste de Chief Technical Officer.

Cependant, on peut citer quelques traits de caractère qui peuvent aider à la bonne réalisation des missions d’un CTO :

  • Pédagogie. Du fait de son rôle décisionnaire et la dimension managériale de son poste, il est capital qu’il arrive à engager son équipe pour aller le plus loin possible.
  • Empathie. Il est important de pouvoir se mettre à la place de ses collaborateurs pour les comprendre et mieux les accompagner.
  • Agilité et flexibilité. Du fait de son environnement qui est en perpétuelle évolution, le CTO doit être capable de prendre du recul pour pouvoir faire les meilleurs choix business pour son entreprise en se projetant.
  • Conviction. Le CTO porte la vision de son entreprise sur l’ensemble du volet technique. Il doit donc partager cette vision pour pouvoir l’incarner et la transmettre au quotidien.

 

Un parcours type pour devenir CTO ?

Dans de nombreuses entreprises, la prégnance des diplômes est encore importante. De ce fait, un diplôme d’ingénieur est souvent indiqué comme requis pour candidater. Cependant, dans la réalité de nombreuses autres entreprises, le plus important n’est pas le diplôme, mais ce que le candidat a effectivement réalisé au cours de sa carrière : expérience technique et managériale sont des points déterminants.

 

Le salaire d'un CTO

Dans le cas des CTO associés, la rémunération peut être assez faible au départ comme dans la plupart des engagements entrepreneuriaux. Pour les CTO qui évoluent dans des start-ups, tout dépendra de leur statut et du stade de croissance auquel est l’entreprise (levée de fonds, démarrage …).

Dans les entreprises de taille plus importantes, un Directeur Technique « junior » peut espérer toucher un salaire de 60 000€ par an en moyenne. Après quelques années d'expériences positives, un CTO senior pourra prétendre à une rémunération supérieure à 100.000€, soit dans des PME spécialisées en informatique soit au sein de la direction digitale de grands groupes ou d’acteurs majeurs du e-commerce.

Bien entendu, les déterminants d’un salaire sont nombreux et les chiffres donnés ci-dessus ne le sont qu’à titre indicatif. Le salaire proposé variera selon le candidat, ses expériences, la région, l’importance des missions et la structure à laquelle il candidate.

 

Comment est-il possible de travailler autrement en tant que CTO ?

Un Chief Technical Officer peut travailler autrement de nombreuses manières. Et encore mieux, de par son rôle managérial, il peut également impulser de nouvelles manières de travailler dans son entreprise !

D’abord, au niveau de l’organisation des équipes techniques, le CTO peut travailler en s’inspirant de la philosophie agile. Il peut utiliser le framework Scrum, Lean et d’autres méthodes inspirées des pratiques agiles.

Toujours du fait de son rôle managérial, il a la possibilité d’introduire une nouvelle organisation du travail au sein de son équipe : il peut par exemple démocratiser la pratique du télétravail en interne.

Aussi, un CTO a la possibilité de créer de la transversalité entre les différents cœurs de métier d’une entreprise. C’est une richesse qui peut permettre de créer des synergies et de désiloter une entreprise via une dynamique interne.