Comment les espaces de travail peuvent-ils favoriser le bien-être en entreprise ?

Espaces de travail : un facteur de bien-être et d’innovation

Des espaces de travail en mutation

Le digital a profondément modifié les façons de travailler (à la fois plus interconnectées et collaboratives), que ce soit sur un même lieu physique ou sur plusieurs sites. D’après l’étude « Collaboration 2020 : hype or competitive advantage ? » de Johnson Controls publiée en 2012, ce n’est que le début d’une profonde évolution : « L’utilisation d’espaces dédiés aux équipes, avec de la technologie collaborative, va augmenter de 20% à 50% d’ici 2020. » Selon Johnson Controls, les plateformes de collaboration devraient ainsi poursuivre leur développement pour accompagner le travail en équipe de collaborateurs situés sur des sites différents. Dans le même esprit, un rapport du Dr Nicola Millard pour British Telecom rappelle qu’il y a dix ans le temps de travail était à 80% individuel et à 20% collectif, mais que cette proportion se sera inversée dans dix ans !

Autrement dit : les nouveaux espaces de travail sont conçus pour favoriser le caractère fortuit des rencontres et la sérendipité de l’innovation. D’après le rapport « New Ways of Working », des études menées par certaines entreprises ont d’ailleurs montré que la performance individuelle des salariés augmentait de 10% quand leurs interactions avec les équipes d’autres services augmentaient. Comme le soulignait un récent article de la Harvard Business Review, il ne fait plus de doute que « le fait de créer des collisions – au hasard des rencontres et des interactions non-programmées entre les personnes à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation – augmente la performance ».

« S’il s’avère que la collaboration peut contribuer de manière radicale à la performance de l’entreprise et à sa compétitivité, en revanche, réussir à travailler ensemble émerge rarement de façon naturelle et ne devrait pas être considéré comme allant de soi. Les technologies permettent certainement de nouvelles formes de collaboration entre des équipes qui ne se trouvent pas sur le même site. Mais la technologie seule ne garantit pas une collaboration efficace ou encore une résolution de problèmes réelle. Une approche globale est indispensable si l’on veut réussir à mettre en place et à pérenniser des modes de travail collaboratifs qui soient sources d’avantage compétitif. » Marie Puyrabaud, Directrice du Global WorkPlace Innovation pour Johnson Controls

À lire aussi : Le WorkPlace Game, l'outil collaboratif qui déménage !

S’inspirer

BMW s’est inscrite dans une dynamique similaire avec son Innovation Centre basé à Munich. Ce centre de recherche de la marque réunissant 10 000 personnes de différents métiers (design, production, marketing, distribution…) a été créé avec l’objectif de développer au maximum les échanges entre les collaborateurs.

Le choix a été fait de réunir la majorité des corps de métiers au sein d’un seul bâtiment, en même temps que de nouveaux espaces ont été conçus pour minimiser les distances et la segmentation par fonction afin de stimuler l’innovation.

La « Maison des projets », au cœur du bâtiment, réunit plus de 150 groupes de travail regroupant plus de 2 000 personnes autour d’un atrium principal, permettant de respecter les principes d’une étude du Massachusetts Institute of Technology montrant que 80% des communications entre personnes se font dans un rayon de 50 mètres de diamètre, et que 80% des innovations naissent grâce à la communication interpersonnelle, mais jamais par e-mail.

Cet atrium est un atelier dans lequel sont construits les prototypes des véhicules en cours de réalisation – à l’échelle réelle et en temps réel – afin de rendre le produit tangible. En travaillant, chacun voit le prototype en construction.

L’atrium situé au-dessus permet de communiquer de manière transversale, de créer des rencontres entre les collaborateurs des différents pôles qui viennent y discuter, en fonction de l’avancement de la réalisation des véhicules.

Enfin, les bureaux situés tout autour de l’atrium sont complètement ouverts sur l’extérieur et sur le centre. Des passerelles sont situées à chaque niveau entre les bureaux et l’atrium, accroissant la facilité de circulation et les occasions d’échange entre équipes et collaborateurs.

À lire aussi : nos accompagnements sur la thématique des nouveaux environnements de travail

Nos recommandations :

  • Imaginer des espaces de travail agréables en travaillant sur les typologies de vos activités et en intégrant en amont les utilisateurs ;
  • Créer des espaces de détente et de rencontre conviviaux ouverts sur l’extérieur favorisant l’amusement, le repos, la lecture, l’isolement, etc ;
  • Créer des espaces facilitant la collaboration : espaces informels, espaces de travail collaboratif, espaces connectés ;
  • Associer la mise en place du télétravail à l’entrée dans de nouveaux espaces de travail.