Quel lieu atypique pour travailler sur Lyon ?

Coworking à Lyon #4 : Atome Jungle

Suite de notre série consacrée aux espaces de coworking à Lyon en faisant le plein de verdure avec Atome Jungle. 

 

Zoom sur Atome

Atome, c'est d'abord Atome Red, une agence de communication et de marketing 360. Depuis quelques années, l'entreprise verse également dans le Green avec deux espaces de coworking montés de toutes pièces en zone limitrophe lyonnaise : Atome Jungle, à deux pas du centre d'affaires de Part-Dieu, et Atome Village, dans le quartier Cusset à Villeurbanne.

 

Atome Green : au-delà du coworking, le co-business !

 

Atome Jungle est leur premier espace de coworking. Comme son nom l'indique, il mise sur la surabondance de plantes vertes et sur un mélange de styles osé. Implanté dans un ancien local de 400 mà l'abri des regards, l'espace se répartit sur deux étages. Au rez-de-chaussée domine un style industriel, mis en valeur par l'avalanche de lumière qui tombe de la vaste verrière. À l'étage, l'ambiance est bien plus cosy et conserve un certain cachet grâce à ses poutres apparentes. Les open-space sont quant à eux, agrémentés d'une cuisine équipée, d'une salle de réunion, de coins détente et d'espaces de réception pour la clientèle.

Une structure qui se démarque avec un parti pris novateur : au-delà du coworking traditionnel, elle s'attache à préserver et encourager les synergies entre les professionnels en accueillant en son sein des talents aussi atypiques que complémentaires.

 

Où louer une salle de réception à Lyon ?

 

Nicolas, co-fondateur d'Atome et chef de projet marketing, a répondu à nos questions :

 

HELLO NICOLAS, PEUX-TU TE PRÉSENTER EN QUELQUES MOTS ?

Je suis né dans une famille d'agriculteurs, où j'ai appris dès mon plus jeune âge à cultiver le goût de l'effort et à vivre en passionné. J'ai toujours fui la facilité, au point de ne pas supporter de me complaire dans l'inactivité. J'ai fait mes armes sur le marché du travail à 19 ans : j'ai commencé vendeur, jusqu'à assurer la direction d'un magasin. J'ai monté ma première société en 2006, un e-commerce spécialisé dans la vente de matériel de loisirs. Cette expérience initiatique dans l'entrepreneuriat s'est présentée à moi avec son lot de satisfactions et de désillusions, et malgré un gros chiffre d'affaires j'ai fini par céder la main pour un poste de directeur web marketing. C'est là que j'ai rencontré mon futur associé, Estéban, expert en référencement, avec lequel j'ai eu l'idée de monter l'agence Atome, qui a vu le jour en 2012.

 

Peux-tu nous présenter en quelques mots Atome et son principe ?

Estéban et moi avions un projet assez ambitieux : nous voulions accompagner les sociétés de façon globale en nous appuyant sur une équipe réduite. De fait, nous avions régulièrement besoin de faire appel à des compétences complémentaires aux nôtres et à des prestataires extérieurs pour mener une mission de A à Z. Pour gagner en productivité, nous avons donc eu l'idée de mettre sur pied un premier espace de coworking, Atome Jungle. Notre projet a été accueilli à bras ouverts par un grand nombre de profils (développeurs, directeurs artistiques, photographes, producteurs audiovisuel, etc.) avec lesquels nous sommes parvenus à constituer une équipe solide. Aujourd'hui, nous poussons le concept encore plus loin avec notre espace de coworking dernier-né, Atome Village, en proposant de nombreux espaces dédiés à l'événementiel professionnel (à ceux qui veulent louer une salle de réception atypique à Lyon, par exemple) pour ouvrir notre réseau aux entreprises extérieures. 

 

Qu'est-ce qui t'a poussé à créer ces espaces de coworking sur Lyon ?

Les demandes de nos clients ont fatalement fait émerger des besoins. Monter des espaces de coworking était l'occasion d'entrer en contact avec des talents indépendants et de les solliciter pour collaborer ponctuellement sur des projets. Nous avons préféré cette solution à l'embauche dans un souci de flexibilité. Cette quête d'agilité nous a permis de constituer une équipe forte et dynamique.

 

Selon toi, qu'est-ce qui pousse les gens à venir travailler dans des espaces comme les tiens ? 

Nous poussons très loin nos exigences lors de la sélection des profils que nous recrutons. C'est un parti pris à double tranchant, qui agit à la fois comme un aimant et comme un répulsif. Chez nous, chaque profil a une compétence unique, différente de celle de son voisin : nous nous employons à dépasser la simple valorisation de l'entraide entre professionnels pour tout miser sur une puissante complémentarité. C'est cette recherche de complémentarité qui attire les gens : ils savent qu'en venant chez nous, ils trouveront des personnalités stimulantes, avec lesquelles ils n'entreront pas en concurrence. C'est un positionnement atypique, et c'est justement pour cette raison que le pari fonctionne.

 

Avec le développement de ces nouvelles façons de travailler, comment imagines-tu le futur du travail ?

Pour moi, le futur du travail tient en deux mots : hyper-réactivité et flexibilité. Les cloisons s’effondrent, les locaux s'ouvrent et on module les équipes, les projets et les modes de travail en fonction des besoins du moment. Paradoxalement, on tend de plus en plus à rechercher la polyvalence, même dans les secteurs les plus pointus : certaines sociétés vont resserrer de plus en plus leur marge d'expertise, quand d'autres se verront contraintes de s'adapter en permanence.

 

Qu'as-tu appris sur toi et sur le monde de l'entrepreneuriat en te lançant dans cette aventure ?

Ce que j'en retiens, c'est que les théories ne sont que du vent : rien ne vaut la pratique et les échanges quotidiens avec les gens. Il faut oser entreprendre, sortir des sentiers battus, tester des choses et prendre des risques. Même si nos idées peuvent nous sembler folles, elles n'en méritent que d'autant plus d'être exploitées sans retenue et sans qu'aucun a priori ne vienne entraver leur réalisation.

 

Atome Jungle,
40, rue Arago,
69100 Villeurbanne
06 58 69 56 99

Les dernières actus