Covid-19 et travail à distance en France.

Covid-19, confinement et télétravail : que dit le ministère du Travail ?

La France face à « la plus grave crise sanitaire connue en France depuis un siècle ».

Alors que l’épidémie de coronavirus progresse sur tout le territoire français, Emmanuel Macron a présenté ce lundi 16 mars 2020, depuis l’Élysée, un dispositif inédit.

Pour réduire la propagation du Covid-19, le Président de la République a demandé aux entreprises de recourir le plus possible au travail à distance : "faire travailler leurs salariés à distance", "quand c’est possible". "L'État prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints de rester chez eux" a-t-il affirmé, s'engageant à protéger les salariés et les entreprises "quoiqu'il en coûte".

 

Le télétravail devient impératif

Selon une étude CSA pour Malakoff Humanis publiée le 12 mars, de plus en plus d'entreprises ont déjà recours au travail à domicile en France : plus d'un tiers des salariés du privé (34%), la moitié en Île-de-France, ont ainsi télétravaillé pendant les grèves contre la réforme des retraites de décembre 2019.

L’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la diffusion du coronavirus est de limiter les contacts physiques.

Employeur et collaborateur, si leur activité le permet, sont donc confinés jusqu’à nouvel ordre.

Selon le ministère du Travail, près de 8 millions d’emplois (environ 4 sur 10) sont, en 2020 et dans le secteur privé, compatibles avec le travail à distance.

 

Emplois non éligibles au télétravail : prenez vos précautions !

Au 18 mars 2020, seuls les magasins d’alimentation, les bureaux de tabac, les banques, les stations essence et les pharmacies sont autorisés à rester ouverts.

Même si le discours du Premier ministre, Édouard Philippe, le samedi 14 mars, restait flou, d’autres commerces indispensables dans la vie courante peuvent continuer à accueillir du public : les blanchisseries, les hôtels, les hébergements touristiques, les commerces spécialisés dans l’équipement informatique, etc.

Tous ces emplois non éligibles au travail à distance ont dû repenser leur organisation pour éviter au maximum la propagation du virus. Comme limiter au strict minimum les réunions, les regroupements de salariés, annuler au maximum ses déplacements, prendre sa température en quittant son domicile, etc.

Les restaurants d’entreprise peuvent encore accueillir du public, mais des mesures strictes doivent être aménagées, comme laisser un mètre de distance entre les places à table et l’étalement des horaires des pauses déjeuner.

 

Coronavirus : un désastre économique ?

Par l’application de l’arrêté du 14 mars 2020, visant à fermer les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays », les cafés, restaurants, magasins, et même de nombreuses entreprises voient leur activité à l’arrêt.

Même si le gouvernement propose aux commerçants et entreprises un dispositif simplifié et rapide des aides au titre « d’activité partielle », le Covid19 aura un impact significatif sur l’économie de la France.

Après l’écroulement de la bourse de Paris, qui a suivi les autres bourses mondiales, Emmanuel Macron a annoncé que le gouvernement préparerait un plan de relance national et européen.

La bourse de Paris a connu la plus forte chute de son histoire cette semaine.

 

Et les enfants dans tout ça ?

Avec la fermeture de tous les établissements scolaires en France, les parents qui ne peuvent pas recourir au télétravail ont droit automatiquement à un arrêt maladie si les enfants sont âgés de moins de 16 ans, sur demande de l’employeur.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud explique : "Le salarié va rester chez lui, et l'employeur va envoyer l'attestation à la Sécurité sociale pour se faire rembourser". "L'employeur ne peut pas dire non, c'est automatique, si vous avez un enfant de moins de 16 ans, qui est en crèche ou à l’école, et que le télétravail n'est pas possible vous y avez droit automatiquement".

Un décret prévoit que : "c'est possible 20 jours, on verra après, ce sera le temps qu'il faut", selon elle.

Vous l’aurez compris, en cette période de pandémie et de confinement, le télétravail, lorsqu’il est envisageable, est la meilleure solution.

 

En cette période de baisse d'activité dans certains secteurs, de réorganisation des manières de travailler dans d'autres, nous voulons agir à notre échelle pour vous aider à vivre cette période au mieux. Par solidarité, nous vous proposons de bénéficier d'un temps de questions-réponses sur l'organisation et la pratique du télétravail au sein de votre entreprise (outils, bonnes pratiques, retour d'expérience ...) Ce temps d'échange téléphonique est destiné plus particulièrement aux managers et dirigeants qui pratiquent ou envisagent la mise en place du télétravail.