Comment mettre en place la confiance pour développer une meilleure cohésion entre les collaborateurs ?

La confiance au travail : fake ou réelle ?

“Sans confiance en soi, rien n’est possible. Ce n’est qu’ensuite que l’on peut s’ouvrir aux autres, construire un espace de partage, bâtir un projet commun.” - Michel Marzano, philosophe.

 

Au travail, la confiance est l’ingrédient indispensable pour faire d’un ensemble de personnes, une équipe soudée et motivée. Du directeur à l’employé en passant par le manager, chacun à son rôle à jouer pour instaurer un sentiment de confiance et de cohésion au sein de son entreprise.

 

Qu’est-ce que la confiance en entreprise ?

La confiance peut se définir comme un sentiment de quelqu'un qui se fie entièrement à quelqu'un d'autre ou à quelque chose. Elle représente, plus généralement, ce sentiment d’assurance de croire et de pouvoir se reposer sur les dires et actes de quelqu'un sans mettre en doute son intégrité.

En entreprise, dans le cadre du management d’équipe, on peut distinguer trois types de confiances :

  1. La confiance de l’équipe envers son manager : il est ici question de leadership, de la capacité du manager à entraîner ses collaborateurs vers un objectif commun tout en optimisant leur productivité et contribuer à la motivation de tous.
  2. La confiance du manager envers son équipe : c’est exactement l’inverse du premier. Le manager doit faire confiance à ses collaborateurs.
  3. La confiance entre les membres d’une même équipe : c’est la capacité du collectif à faire preuve d’empathie et de bienveillance les uns envers les autres.

 

1+1=3 ?

Au travail, une équipe est un collectif partageant des objectifs communs. C’est la performance qui unifie ce collectif. Rapprocher des activités, les faire travailler ensemble plutôt que séparément pour être plus performant : c’est un peu la philosophie des effets de synergie qui se résument aussi par le fameux : 1 + 1 = 3.

Cette formule défiant les mathématiques peut être définie comme le surcroît d’efficience ou d’efficacité qui est provoqué par la collaboration entre deux entités économiques. D’un point de vue stratégique, cette coopération peut s’établir sur n’importe quel maillon de la chaîne à valeur.

En résumé, 1 + 1 = 3 signifie que l’efficacité du collectif est supérieure à la somme des performances individuelles.

Sans confiance réciproque entre managers et employés, la performance et la cohésion de l’équipe deviennent médiocres :

  • Comportements improductifs ;
  • Repli sur soi ;
  • Individualisation ;
  • Rétention de l’information ;
  • Etc.

Un climat de méfiance va alors s’installer, et les comportements individualistes vont refaire surface. La compétition entre les collaborateurs va alors prendre le pas et une démotivation va s’instaurer au fil du temps.

 

Comment instaurer la confiance pour une meilleure cohésion d’équipe ?

Rassurer, écouter, faire confiance… Voici les clés d’un vrai leader.

Vous pouvez aussi :

  • Être transparent : vous ne cachez pas d’informations ni d’objectifs ;
  • Être honnête : vous devez être sincère et intègre ;
  • Être précis : ne pas être compris peut instaurer le doute ;
  • Accroître l’autonomie de vos collaborateurs : elle est essentielle pour montrer que vous faites confiance ;
  • Écouter : recevoir des feedbacks, c’est se mettre à l’écoute de son équipe ;
  • Communiquer : sous forme de feedbacks aussi, un acte important pour guider le collectif vers un objectif commun.

 

Les outils et actions pour développer la confiance au sein de votre équipe

Différents outils et actions existent pour améliorer les échanges et le dialogue au sein d’une même équipe :

  • Faire le point sur les projets : sous forme de réunions ou de debriefing hebdomadaires, les collaborateurs peuvent expliquer aux autres sur quels projets ils travaillent. Attention, ces réunions doivent être courtes et rythmées, sinon vous allez vite tomber dans la réunionite !
  • Travailler en petits groupes : au sein d’une même équipe de collaborateurs, vous pouvez inciter ces derniers à travailler ensemble sur des microprojets pour développer la coopération et la mise en commun des efforts.
  • Proposer des formations : améliorer le savoir-faire et le savoir-être de votre équipe. Les collaborateurs se sentiront valorisés.
  • Améliorer continuellement la cohésion du collectif : pour souder et motiver une équipe, organiser des team building, des sorties hors du cadre professionnel, des repas avec vos familles, etc. Une occasion d’apprendre à se connaître.

En tant que manager, si vous valoriser les doutes plutôt que les certitudes, si vous vous intéressez aux centres d’intérêt de vos collaborateurs, si vous ritualisez les bons moments en équipe, si vous questionnez vos équipes sur leurs problèmes, si vous admettez que vous avez pu vous tromper… C’est à ce moment précis qu’un lien sera créé avec votre équipe et que la cohésion du groupe sera optimale.

 

“Pour créer du lien tout en gagnant en crédibilité, l’idée est d’y aller par petites touches , de saupoudrer des actions pragmatiques sans faire la révolution des comportements . Ensuite, par contagion, l’empathie génère l’empathie. Toute personne qui tient le portillon du métro à quelqu’un enclenche le réflexe de le tenir à son tour et cela leur procure à tous une forme de bonheur. Ça fonctionne aussi au travail !” - Alexia DE BERNARDY, auteure du livre Moteurs d’engagement : 365 bonnes pratiques pour créer du lien et mieux travailler ensemble.