être productif en télétravail

Télétravail : 3 principes à connaître pour stimuler la productivité

La mise en place du télétravail a démontré qu'elle permet de réduire considérablement l'absentéisme et de stimuler la productivité. Néanmoins, il est indispensable de connaître certaines règles et critères pour en faire un bon usage.

Mettre en place le travail à domicile, oui mais comment ?

84 % des salariés déclarent être plus productifs en télétravail que lorsqu'ils sont dans les locaux de l'entreprise.
6 salariés sur 10 plébiscitent le home-office.

Des chiffres qui prouvent qu'une révolution est en marche concernant la façon de travailler. Malheureusement, cette pratique ne concerne à ce jour que 2 % des salariés français tous secteurs professionnels confondus.
• Les managers ont-ils peur de perdre le contrôle ?
• Ont-ils peur de ne plus pouvoir surveiller les salariés ?
• Comment juger l'efficacité d'un télétravailleur ?

Sa mise en place entraîne encore des craintes pour certains et des difficultés dans la gestion des équipes. Pour en profiter pleinement il y a 3 grandes règles à respecter.

Délimitation, formalisation et organisation seront les maîtres mots de cet article.

 

Délimiter le télétravail

Pour rappel, le télétravail consiste à effectuer les missions liées à son travail en dehors des locaux de l'entreprise par le biais d'outils technologues et numériques.

Le télétravail s'adresse donc plutôt à des salariés dont les fonctions peuvent s'exercer en totale autonomie avec un ordinateur et une connexion Internet.

Si la plupart du temps, cette nouvelle façon de travailler s'effectue directement au domicile du collaborateur, ce dernier peut également se rendre dans un espace de coworking ou dans un tiers-lieu.

Pour stimuler la productivité et la motivation des employés, le travail à domicile doit être pendulaire. C'est-à-dire qu'il doit s'exercer 1 à 2 jours par semaine, en fonction des besoins de l'entreprise et du collaborateur.

 

Formaliser le télétravail

Aucun collaborateur ne peut être contraint d'effectuer ses tâches en télétravail et en dehors de son lieu de travail. Le télétravail est basé sur du volontariat.

Pour qu'il soit juridiquement valable, le travail à domicile doit être prévu dans le contrat de travail. Un document annexe doit prévoir toutes les conditions de sa mise en place, il devra préciser, entre autres :

• Les conditions du passage en télétravail (jours, équipements, etc...)

• Une période d'adaptation durant laquelle le collaborateur pourra mettre fin à cette pratique

• Les conditions de retour du collaborateur dans les locaux de l'entreprise

• Les plages horaires durant lesquelles le télétravailleur doit être joignable

• Mettre en place cette nouvelle façon de travailler ne doit rien laisser au hasard.

 

Organiser le télétravail

En principe, l'employeur doit fournir et entretenir tous les équipements nécessaires à la bonne exécution de ses tâches (ordinateur, imprimante, téléphone, etc.) et prendre en charge les coûts directement liés comme les licences de logiciels par exemple.

Le télétravailleur peut également recevoir des indemnités financières visant à compenser les frais liés à l'utilisation de son logement à des fins professionnelles.

Dans le cas, où le télétravail ferait l'objet de la totalité du temps de travail du collaborateur, l'employeur peut organiser des réunions de travail hebdomadaires ou mensuelles avec les autres services et équipes pour prévenir tout risque d'isolement et pour contribuer à la culture d'entreprise.

La pratique du télétravail est de plus en plus plébiscitée par les travailleurs français. Ses résultats n'ont plus rien à prouver : gain de productivité, amélioration de la qualité de vie au travail, meilleure gestion entre vie personnelle et professionnelle, geste écologique...

L'ère numérique dans laquelle nous vivons facilite grandement le travail à distance avec l'avènement d'une multitude d'outils technologique facilitant la communication et la gestion de projet, des outils qui sont en plus à la portée de tous et faciles à maîtriser.

Alors qu'attendez-vous ?

 

Les dernières actus