Comment travaille-t-on chez Accretio ?

Zeineb : "Les entreprises qui ne repenseront pas leur organisation et leur management auront des problèmes de performance."

Il y a peu de temps, nous avons découvert Accretio, la digital workplace qui favorise le travail collaboratif et l’intelligence collective. Une solution qui semble très bien coller à notre vision et notre raison d'être. On a souhaité en savoir plus et c'est Zeineb, qui a répondu à nos question. 

 

Hello Zeineb, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Zeineb, je suis responsable de communication chez Accretio. Ma mission s’articule autour de deux axes principaux. Le premier est de mettre en valeur notre solution Accretio, nos métiers et nos expertises. Le deuxième est de développer notre marque employeur pour attirer et fidéliser les talents.

 

Accretio, c’est quoi exactement ?

Accretio est une digital workplace. Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec ce terme, on parle d’environnement de travail digital qui offre des possibilités de nomadisme professionnel (télétravail, mobilité,…). Créée dans l’objectif de répondre à la fois aux besoins des collaborateurs, managers, RH mais aussi des dirigeants, notre solution offre un espace de travail ergonomique qui favorise le travail collaboratif et l’intelligence collective. Accretio propose entre-autres un réseau social collaboratif doté de fonctionnalités telle que l’idéation, une sorte d’espace de brainstorming où tout le monde peut contribuer avec ses idées.

Accretio est orienté « User Experience » et facilite également la tâche des responsables RH et des managers en offrant un module complet de gestion des talents et des compétences. Et parce que la transformation digitale des entreprises passe tout d’abord par la dématérialisation, notre solution permet le traitement des différentes démarches administratives en quelques clics.

 

Qu’est-ce qui fait que tu es rentrée chez Accretio et que tu y restes ?

Accretio est une start-up, un projet ambitieux qui a beaucoup de potentiel. Avant d’intégrer l’équipe, je ne connaissais pas très bien le milieu RH, mais certaines notions me parlaient, notamment la recherche du bien-être au travail, la quête d’autonomie, les notions de partage et d’échange,… Aujourd’hui j’ai 30 ans, j’ai eu l’occasion de travailler et côtoyer la génération qui a travaillé selon des pratiques anciennes, qui ne permettent pas au collaborateur de s’épanouir, qui ne favorisent pas l’échange. En intégrant l’équipe d’Accretio, j’ai découvert tout d’abord une équipe et un collectif qui partage cet esprit au quotidien. Accretio a été pensé selon cet esprit-là avec comme vocation première : être une solution qui aide à améliorer l’engagement des collaborateurs au sein de l’entreprise.

 

Chez Accretio, vous abordez la notion d’engagement des collaborateurs. Peux-tu nous en dire plus sur ce concept ?

Les études réalisées ces dernières années montrent que les collaborateurs sont de plus en plus désengagés, ce qui freine la performance des entreprises. Alors comment réengager les collaborateurs ? Les pratiques managériales, l’environnement de travail, la communication, l’échange sont autant de facteurs qui permettent aux salariés d’être plus épanouis et par conséquent plus engagés. C’est en partant de ce constat qu’Accretio a été créé, pour faciliter le quotidien du collaborateur et le placer réellement au cœur de l’entreprise.

 

Avec le développement de ces nouvelles façons de travailler, comment imagines-tu le futur du travail ?

Pour comprendre l’émergence de nouvelles manières de travailler il faut en comprendre la génèse. Aujourd’hui, la nouvelle génération (les millenials) a grandi dans un monde où le service et l'immédiateté priment. L'utilisation des Uber, Airbnb, etc. est une évidence.. Pour ces "digital natives" tout est accessible au travers le web en quelques clics. Les Millennials n'attendent donc pas et veulent donner leurs avis et être entendus. Un millenial réserve un appartement sur Airbnb, note le service et laisse ses commentaires.

D’autre part la mutation digitale dans les entreprises est beaucoup plus lente que les usages sociétaux. Cela crée donc une grande frustration chez les collaborateurs car les entreprises ont du mal à leur apporter une satisfaction immédiate, à leur donner le moyen de donner leur avis et s’exprimer rapidement, à les écouter, etc.

Le futur du travail doit donc suivre le changement des usages dans la société : l’accès rapide à l’information, le service rapide, la communication fluide, plus d’échange et de dialogue, plus d’autonomie et plus de collaboration.

D’ailleurs, ce décalage entre la réalité de l'entreprise et les aspirations des Millenials a vite été compris par les startups. Ce sont elles qui ont su attirer cette nouvelle génération de talents, en leur proposant de nouveaux modes de fonctionnement, de nouvelles valeurs, etc.

 

Selon toi, qu’est-ce qui pousse les entreprises à se tourner vers les solutions vous proposez ?

Comme je le disais précédemment, les changements d’usage dans la société sont irréversibles et iront crescendo avec l’intelligence artificielle, le bigdata, etc. Les entreprises qui n’amorceront pas leur transformation, en repensant leur organisation et leur management, auront dans les années à venir de grands problèmes de performance. Certaines disparaitront.

Accretio aide les entreprises dans cette transformation. Accretio aide les organisations à grandir, à croitre, en conservant ce qui a fait leur force et leur succès : leurs talents, leurs valeurs et leur culture d’entreprise.

 

Pour toi, que signifie « (re)donner du sens à son travail » ?

A la base on fait des études qui nous passionnent pour travailler dans un domaine qui nous passionne. Malheureusement cette passion se perd au fil du temps dans l’entreprise pour les raisons citées tout à l’heure. Donc redonner du sens à son travail, retrouver la passion et l’engouement du début, et donner le meilleur de soi-même pour tirer tout le collectif vers le haut.

 

Quelle serait ton organisation du travail rêvée ?

Cela découle de ce que j’ai cité précédemment. Mon organisation du travail rêvée serait une organisation hétérogène, avec des individus différents et qui travaillent ensemble dans un même objectif. L’intelligence collective y primerait sur l’intelligence individuelle. Les barrières géographiques n’y existeraient pas, et chacun pourrait contribuer de là où il est. Ceci peut très bien devenir réalité, le premier pas à faire est de changer les « mindset » et de réinstaurer les valeurs et la culture d’entreprise. Accretio s’inscrit clairement dans cette nouvelle vision et accompagne dirigeants d’entreprises, managers, responsables RH et collaborateurs dans sa mise en œuvre concrète.

 

 

Les dernières actus