Comment FlexJob recrute ses clients ?

Léo : "Une vision du travail qui paraissait évidente et que je souhaitais défendre à mon tour"

L'interview est un passage obligatoire pour toutes les nouvelles recrues FlexJob et Léo n'y a pas échappé. 

 

Hello Léo, peux-tu te présenter en un mot ?

Autonome.

 

Explique-nous en quelques mots ton parcours

Originaire de Bretagne (pas de jugement svp), j’ai commencé mes études par un DUT GEA (Gestion des entreprises et administrations) à Nantes. Cette expérience de 2 ans fut extrêmement enrichissante pour appréhender les entreprises dans leurs globalités. Par la suite, j’ai pris l’avion pour Glasgow en Écosse en septembre 2016, parfaire mon anglais et valider une double licence Franco-Ecossaise. Cette année de transition a été extrêmement bénéfique sur le plan personnel avec une multitude rencontre et de nouvelles découvertes. Enfin, motivé par les aspects business et marketing, j’ai intégré le Master « Marketing, Vente » de l’IAE de Lyon. 

 

Pourquoi avoir postulé chez FlexJob ? Que comptes-tu y faire ?

Dans premier temps, pour l’annonce qui a pincé ma curiosité. Par la suite, j’ai pu découvrir des valeurs prônant l’autonomie, l’agilité et la créativité... Une vision du travail qui paraissait évidente à mes yeux et que je souhaitais défendre à mon tour. Les missions mon aussi plus avec un aspect commercial omniprésent et la possibilité de toucher à d’autres aspects qui constituent l’activité de FlexJob.

 

Qu’est-ce que tu as aimé chez FlexJob ?

Leur vision, leur volonté de faire bouger les choses.

 

Culture start-up, management participatif, flexibilité… Est-ce que ces expressions te parlent ?

Ces termes correspondent pour moi à l’évolution logique du travail dans le présent et dans un futur proche.

 

À 22 ans, tu fais toi aussi partie de la fameuse génération Y. Une population qui voit le travail autrement. Et toi, quelle est ta vision des choses ?

Une population qui travaille sans limites, sans frontière. Mais avec de l’envie et une capacité à s’adapter.  

 

Penses-tu qu’il y ait un futur dans ces nouvelles façons de travailler ?

C’est le futur très proche pour beaucoup de métiers, tout simplement. 

 

Un dernier mot ?

Bisous et agréable journée.

 

Les dernières actus