Comment devenir consultante en recrutement ?

Claire-Léa : "Je recherche également à donner du sens à mes journées de travail."

Hello Claire-Léa, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Claire-Léa, 25 ans, pleine d’énergie positive.

 

Quel est ton parcours ?

On peut qualifier mon parcours d’atypique. Après avoir obtenu ma licence en école de commerce, j’avais très envie de me confronter directement au marché et d’apprendre sur le terrain. Après une expérience de manager de boutique de prêt-à-porter, et une expérience de commerciale en start-up, j’ai décidé de me lancer en montant ma propre entreprise. Malheureusement, pour des raisons que tout entrepreneur connait bien, j’ai dû mettre fin à mon activité après plusieurs mois. Étant de nature curieuse, j’ai rebondi avec l’envie de découvrir un nouveau métier : celui de consultante en recrutement dans un grand groupe.

 

Pourquoi avoir postulé chez FlexJob ? Que comptes-tu y faire ?

Au cours de ma dernière expérience en cabinet de recrutement, je me suis rendue compte que les candidats avaient des attentes bien particulières : en effet, ils sont de plus en plus nombreux à demander de faire du télétravail, et à accorder de l’importance à l’environnement dans lequel ils vont travailler. En tant que salarié, je me suis rendue compte que je recherchais également à donner du sens à mes journées de travail

 

Qu’est-ce que tu aimes chez FlexJob ?

L’organisation : un management très transverse, qui laisse place à beaucoup d’autonomie et à de l’intrapreneuriat. Le fait de ne pas être cantonné à ma fiche de poste mais de pouvoir découvrir d’autres activités et donc d’autres métiers.

 

Culture start-up, management participatif, flexibilité… Est-ce que ces expressions te parlent ?

Ces expressions me parlent complètement ! J’étais d’ailleurs, sans le savoir, à la recherche d’un fonctionnement de ce genre dans mes précédentes expériences.

 

À 25 ans, tu fais toi aussi partie de la fameuse génération Y. Une population qui voit le travail autrement. Et toi, quelle est ta vision des choses ?

Je vois en effet le travail autrement, je ne pense pas qu’un fonctionnement pyramidal puisse fonctionner sur le long terme avec notre nouvelle génération. Nous sommes loin des carrières dans une entreprise unique comme avant. Nous avons besoin d’épanouissement, et de découvrir de nouveaux métiers.

 

Penses-tu qu’il y ait un futur dans ces nouvelles façons de travailler ?

C’est une évidence ! Preuve en est, de plus en plus de grands groupes essayent de faire évoluer leurs méthodes de management, l’organisation des espaces de travail, et donnent de plus en plus la parole à leurs salariés.

 

 

Les dernières actus