Quelle est la vision du travail de Flavien ?

Flavien : "Quand je m'ennuie au travail, c'est que je ne suis pas à l'aise avec l'ambiance générale"

Flavien, développeur web a répondu à quelques questions. On va parler de génération Y, d'entreprise libérée, de management et d'expérience utilisateur sur notre plateforme.
 

Hello Flavien, peux-tu te présenter ?

Hello ! Je m'appelle Flavien Moutawe. J'ai 26 ans et je suis développeur Web depuis 5 ans. Essentiellement orienté autour du digital, j'évolue dans l'univers du PHP et du JavaScript. J'ai découvert le Web par hasard durant mon DUT Informatique à l'Université Claude Bernard et je me suis pris d'affection pour cette partie de l'Informatique. J'avoue qu'au début c'était difficile car je faisais du PHP procédurale et je travaillais avec PHP 4 (rire), mais au fil des ans, j'ai accroché au domaine et maintenant c'est une vraie passion. J'accorde en moyenne (en dehors de mon temps de travail), 10 à 15h de mon temps libre pour me former, former les autres sur des ateliers débutants et m'émerveiller devant tout ce que les nouvelles technologies apportent au quotidien.
 

À 26 ans, tu fais partie de cette fameuse génération Y, une population qui a influé de nouvelles façons de travailler (slashing, meilleur équilibre vie pro/vie perso, freelancing, entrepreneuriat, etc.), comment observes-tu cela aujourd’hui ?

J'entends souvent parler de cette fameuse génération Y et jusqu'à il y a 2 ans, je ne me sentais pas particulièrement lié à ces nouvelles "coutumes" de travail. J'ai été élevé par des parents pour qui le travail était très important et en débutant dans le monde professionnel, j'avais cette idée en tête : "Pour réussir, il faut travailler. Beaucoup.
Aujourd'hui mon regard a complètement changé. J'ai été en contact avec plusieurs dizaines de sociétés différentes et sur cette dernière année, avec essentiellement des start-ups et des auto-entrepreneurs.

À mon sens, ces nouvelles façons de travailler sont uniquement une conséquence d'un ras-le-bol des conventions usuelles de travail. Le temps du métro-boulot-dodo est un peu dépassé. Là où le travail avait une part prédominante dans notre vie, il l'est beaucoup moins aujourd'hui et je pense que ces alternatives sont les seuls moyens pour travailler beaucoup plus librement.
 

Pour toi c’est quoi "redonner du sens au travail" ? Qu’est-ce qu’il signifie ?

À mon sens, il n'est pas nécessaire de travailler autrement pour donner un sens à son travail. Il faut être à l'aise avec les ambitions de son employeur. Il est important de partager la même vision d'entrepreneuriat pour être à l'aise avec les décisions et les directives liées au développement d'une entreprise. D'expérience, quand je m'ennuie au travail, c'est que je ne suis pas à l'aise avec l'ambiance générale.
 

Quelle serait ton organisation du travail rêvée ?

Depuis notre enfance, les conditions de travail sont très orientées. Nous apprenons à l'école assis sur une chaise sans avoir le droit à la parole pour exprimer nos opinions. L'école française ne laisse pas libre cours à l'expression des élèves. Je pense que ce modèle s'inscrit finalement dans la droite lignée de ce qu'est l'entreprise aujourd'hui. Un modèle où la parole est peu considérée et tout est codifié (salaire en fonction des écoles, en fonction des années d'expérience, évolution de carrière par piston, ...).
Aujourd'hui, la parole est en voie de libération et je pense que les modèles de société sont en train d'évoluer en synergie.

Pour avoir côtoyé des entreprises libérées, je trouve le modèle sympathique mais ce modèle n'est en adéquation avec tous les caractères. Certains sont trop libres et en abusent, d'autres trouvent qu'il n'y a pas assez de cadre. Il existe un beau modèle qui se nomme le lean management, auquel je crois très fortement.
 

Comment perçois-tu FLEXJOB et notre rôle ?

Je perçois FLEXJOB comme un bel intermédiaire. J'ai été écouté, conseillé et non jugé. Ayant été démarché par plusieurs recruteurs peu avant, le contact n'était absolument pas le même.
 

Peux tu nous raconter ton expérience candidat chez FLEXJOB ?

Le contact avec FLEXJOB s'est fait via Linkedin. Dans un premier temps par un échange sur mon métier et dans un second temps pour me proposer un nouveau poste lorsque j'étais en recherche. Tout s'est fait très vite. J'ai rencontré quelques jours après la société dans laquelle je suis aujourd'hui. Ma décision n'a toutefois pas été immédiate. J'ai eu le temps de prendre la bonne décision.
 

 

 

Les dernières actus