Qu'est-ce qu'un CHO ?

Le métier de Chief Happiness Officier : Rencontre avec Marie !

Focus sur le métier de Chief Happiness Officier, Marie nous explique tout !

 

Hello Marie peux-tu te présenter ?

Je suis lilloise d'origine et récemment expatriée à Paris pour rejoindre l'homme de ma vie. Mon parcours ne me destinait pas vraiment à devenir Chief Happiness Officer puisque je suis diplômée d'un master en droit et d'un MS en management de la culture, et que j'ai travaillé quelques années dans le milieu de l'art qui me passionne. Mais en parallèle j'ai fait beaucoup d'animation et j'ai été littéralement passionnée par le rapport aux autres que l'on crée dans ce milieu, par la bienveillance et la joie de vivre qui y règne.

Le fait de ressentir un mal-être dans beaucoup de mes expériences professionnelles et de le voir à travers le scope de mes expériences dans l'animation a fait grandir chez moi ce besoin de changer les rapports dans le milieu de travail. C'est comme ça qu'est née ma vocation.

 

Concrètement, c'est quoi la journée type d'un(e) Chief Happiness Officier chez Modulotech ?

Très honnêtement, aucune journée ne se ressemble, et c'est cela que j'adore ! Je suis d'abord en charge de la formation et de la bonne marche du système de management que j'ai instauré avec l'aide de mes deux boss que nous appelons la modulocracy (http://blog.modulotech.fr/2017/10/modulocracy-cest-parti/), j'organise des surprises (anniversaires, journées internationales, montages vidéo, jeux cafés, afterworks, séminaires, le calendrier de l'avent, une semaine détox,...), j'aide chacun dans ses petites galères administratives (mutuelle, sécu, visa,...), j'aide au recrutement en créant une marque entreprise forte et en sélectionnant les profils compatibles à la modulocracy, je bavarde avec mes collègues pour apprendre à bien les connaître, je suis médiateur en cas de tension, et je me creuse la tête toute la journée pour trouver ce qui pourrait leur faire plaisir et rendre l'atmosphère au travail agréable et propice à la productivité !

offres d'emploi modulotech

Qu’est-ce qui a fait que tu es rentré chez Modulotech et que tu y restes ?

J’y suis entrée, car j’ai été séduite par Julien et Rémi qui ont créé un écosystème de confiance, d’autonomie, et de valorisation de chacun que je n’ai jamais vu ailleurs. Ce sont les boss les plus humains et les plus attentifs que je connaisse et c’est la raison pour laquelle ils ont toute ma loyauté.
 

Comment devient-on Chief Happiness Officier ? Un parcours type ?

Ce métier est trop récent pour qu’un parcours type soit reconnu, et tant mieux ! Pour moi, être Chief Happiness Officer, c’est une question de personnalité. Il faut aimer l’autre et s’intéresser à lui, valoriser et prêter attention à chacun quitte à souvent se mettre en retrait, aimer faire plaisir, être imaginatif et créatif. Et surtout, il faut avoir un naturel positif et joyeux ! J’essaye d’être ça tous les jours ! Il faut peut-être avoir un peu souffert au travail aussi pour se mettre à la place de ses collègues et savoir ce qui serait potentiellement difficile à vivre pour eux et l’éviter.
 

Quelles sont les principales qualités pour être un bon CHO ?

Être créatif, attentif, bienveillant (même si ce mot est galvaudé aujourd’hui), et optimiste. Il faut aimer faire plaisir, et avoir une nature à se réjouir de tout pour que cela soit contagieux. Il faut certainement un côté bon vivant d’ailleurs.
 

Quels outils / apps utilises-tu au quotidien ? Ton petit plus pour être plus productif au quotidien ?

Nous utilisons notre logiciel interne pour la modulocracy, ainsi que des thermomètres type questionnaire happyatwork. Mais pour être productive, je m’inspire en regardant partout autour de moi. Je lis, je regarde plein de vidéos, je suis sur Pinterest, je sors pour voir ce qui se fait dehors, je vais à des spectacles, je continue pendant mes vacances à faire de l’animation, je rencontre plein de gens…

À chaque fois, je reviens avec de milliers d’idées à mettre en place chez nous ! Il faut rester curieux et ouvert pour que l’imagination ne s’essouffle pas !
 

Quelle est ta plus grande fierté professionnelle ?

La mise en place de la modulocracy et tous les aspects positifs que mes collègues y voient au quotidien. J’ai vraiment le sentiment qu’on a créé tous ensemble des super conditions pour bosser et s’épanouir dans le travail.
 

Pour toi c’est quoi le #TravaillerAutrement ? Qu’est-ce qu’il signifie ?

Travailler autrement dépend selon moi de deux axes : la confiance et la proactivité. La confiance doit régner dans l’entreprise et doit dominer les relations boss/collègues et collègues/collègues.

La proactivité c’est que chacun soit le moteur de l’entreprise et comprenne que si l’entreprise décolle ce n’est pas grâce aux ordres du boss, mais bien aux initiatives et aux efforts de chacun. Cette vision évite le désengagement, mais cela induit de laisser toute la latitude à chacun de faire valoir son expertise.
 

Quelle serait ton organisation du travail rêvée ?

Très sincèrement, chez moduloTech, ce n’est pas encore parfait, mais c’est déjà bien, au delà de tout ce que j’ai rêvé de vivre dans le monde du travail.
 

 

Les dernières actus