Qu'est ce qu'un hackathon ?

Focus sur ... les hackathons

Les hackathons, simple buzzword permettant à des entreprises de véhiculer une image positive ? Ou véritable levier d'innovation grâce à l'intelligence collective ? On vous explique tout !

Qu'est-ce qu'un hackathon ? 

" pas de limites, l'objectif est de briser les codes "
 

Concept du hackathon

Le terme hackathon est une contraction entre le mot "hack" et le mot "marathon". Les hackathons trouvent leur origine aux États-Unis, à la fin des années 1990. Initialement, un hackathon est une compétition entre " hackers " répartis en équipe qui ont pour objectif de " hacker " un système informatique en un temps réduit, 24 à 48h le plus souvent. L'objectif étant de tester la sécurité informatique de ces systèmes pour les améliorer.

Ensuite cette pratique s'est étendue à destination des métiers liés au développement logiciel (UX/UI design, développeurs, chef de projet web ...). Le principe étant de réunir des personnes aux compétences diverses dans un environnement contraint par le temps et en " compétition " avec d'autres équipes pour sortir un prototype ou une nouvelle feature.

Ce type d'événement s'est inscrit dès le départ dans une philosophie d'agilité et de liberté pour booster l'innovation et sortir des méthodes classiques de la R et D. Ensuite, dans une logique de transformation digitale où des multinationales établies depuis longtemps sur des marchés se font bousculer par de nouveaux entrants (Uber ou AirBnb par exemple) ; les hackathons sont un moyen pour réussir à trouver des leviers d'innovations. Pour des grands groupes, l'organisation d'un hackathon peut donc être un moyen d'insuffler un esprit "start-up" dans leur démarche d'innovation.

En somme, organiser un hackathon vise donc à créer une dynamique d'intelligence collective pour booster la créativité, l'innovation. En effet, le fait de devoir répondre à un objectif, une problématique, dans un cadre contraint par le temps et dans une ambiance de " marathon " pousse à sortir des sentiers battus et donc à innover. Généralement un jury est constitué pour délibérer et désigner l'équipe qui a le mieux répondu à la problématique soulevée par le hackathon. Les gagnants du hackathon se voient dans la majorité des cas récompensés pour l'investissement réalisé.

Aujourd'hui les hackathons s'étendent à de nombreux autres domaines en poursuivant un objectif principal : innover en brisant les codes. Les " Start-up week-end " sont par exemple un dérivé des hackathons et fonctionnent plus ou moins sur le même principe : temps réduit / rassemblement de personnes aux compétences (et aux profils) diverses et une problématique à résoudre.

Les 4 phases principales d'un hackathon

 

Pourquoi organiser un hackathon ?

L'objectif principal d'un hackathon est l'innovation : prototype de nouveaux logiciels, de gestation d'idées novatrices et de mobilisation de ressources parfois non utilisées au sein de l'entreprise.  Mais c'est loin d'être l'unique résultat positif qu'apporte un hackathon !

Organiser un hackathon au sein d'une entreprise permet :

    - D'innover ! De libérer la créativité dans un environnement stimulant grâce à l'émulation intra et inter-équipes et la vitesse imposée

    - De créer des dynamiques d'équipe, d'intelligence collective

    - De réseauter, de rencontrer des personnes qui viennent d'autres corps de métiers et avec lesquelles on ne travaille pas forcément au quotidien    dans une logique de coopération

    - D'engager ses collaborateurs dans une démarche d'innovation en favorisant l'intrapreneuriat

    - De mettre l'accent sur le travail collaboratif via cette démarche d'engagement des collaborateurs

    - De donner l'opportunité à des talents externes d'exprimer et de prouver leurs compétences à l'entreprise organisatrice

    - D'expérimenter de nouvelles façons de travailler plus agiles et collaboratives

 

Déroulement d'un hackathon

Un hackathon dure en général 48h, le plus souvent du vendredi soir au dimanche soir afin que tous les publics intéressés puissent y participer (salariés, étudiants, chef d'entreprise ...). La première phase consiste généralement en une présentation de la problématique à traiter pendant le hackathon et des modalités pratiques.

Ensuite, vient une phase de présentation des idées des participants par rapport à la problématique énoncée. Cette phase précède la constitution des équipes par compétences et par affinité autour des idées proposées. La diversité des profils, des compétences dans une équipe fait la richesse de cette dernière.

Une fois les équipes formées ces dernières sont totalement autonomes.

À elles de trouver la manière de fonctionner qui leur conviendra le mieux ! Les hackathons comprennent donc une forte dimension collaborative.

Lorsque le temps prévu est écoulé, chaque équipe présente le résultat du travail accompli. Cela peut se faire sous forme de pitch, sous forme de démonstration ou encore sous forme de vidéo, tout est possible ! Ensuite, le jury du hackathon désigne les solutions qui ont le mieux répondu à la problématique.

Généralement, les projets retenus sont récompensés. Cela peut se matérialiser par l'incubation du projet qui a été mis sur les rails pendant le hackathon, par une récompense financière pour poursuivre le projet ou même par des propositions d'embauches lorsque c'est une entreprise qui l'organise à destination d'un public externe à l'organisation.

 

Critiques possibles des hackathons

Néanmoins, un hackathon n'est pas une solution miracle pour innover. Organiser un hackathon pour organiser un hackathon et pouvoir communiquer en tant qu'entreprise " innovante " n'est pas une solution en soi pour innover. Cela revient au même que les entreprises qui ont le combiné BBQ – baby-foot – terrasse et qui pensent que cela suffit à engager les collaborateurs et à les rendre heureux d'aller travailler chaque matin.

Il faut que la logique de l'événement aille plus loin que ce simple objectif et s'inscrive dans une dynamique d'innovation et d'ouverture globale de l'entreprise organisatrice. Il faut absolument que les projets, les idées qui émergent de ces hackathons puissent se développer et perdurer après la fin de l'événement et cela implique un engagement du top management.

 

Réussites des hackathons

La création de l'entreprise GroupMe à l'été 2010 suite au hackathon TechChrunchDisrupt.  Cette application totalement gratuite permet de faciliter la communication avec qui vous voulez, où vous voulez et quand vous le voulez. L'entreprise a été rachetée par Skype en août 2011 pour 85 millions de dollars.

Lancée au mois d'avril 2012, l'idée de l'application Easy Taxi a fait surface pendant un Start-up Weekend (hackathon ayant pour objectif la naissance de projets entrepreneuriaux et des rencontres entre des idées / des compétences). Ce dernier était organisé à Rio de Janeiro au Brésil. Aujourd'hui l'application est disponible dans plus de 12 pays et utilisable dans plus de 150 villes à travers le monde.

Autre belle histoire,  en 2012, lors du MIT H@cking Medicine - un hackathon sur les innovations médicales permettant de sauver des vies - a vu la création d'un produit ayant pour objectif de diminuer drastiquement le nombre de décès liés à des problèmes respiratoires chez les nouveau-nés. Cela s'est fait en moins de 48h, grâce à la rencontre entre deux médecins et deux ingénieurs : AugmentedInfantResuscitator.

 

Comment organiser un hackathon ?

Participants au Hackathon organisé par FlexJob pour le Crédit Agricole

En juin 2017, l'équipe FlexJob a accompagné le Crédit Agricole dans l'organisation d'un hackathon.

L'événement a eu lieu dans le Learning Hub de l'EM Lyon. Les participants au hackathon avaient des profils variés : de l'expert en facilitation et animation aux designers en passant par les collaborateurs de l'entreprise et même des clients !

Une dizaine de problématiques étaient à l'ordre du jour. Pour y répondre, des équipes mêlant des compétences pluri-disciplinaires ont été constituées et chaque équipe devait répondre à une des problématiques soulevées en amont. Toutes les problématiques portaient sur des projets à dimension stratégique (acquisition clients, expérience clients ...). L'objectif principal du hackathon étant d'utiliser l'intelligence collective comme levier pour arriver à des solutions concrètes et applicables rapidement.

Pour l'anecdote, une équipe a réussi à faire émerger plus de 70 idées autour d'une seule des problématiques !

FlexJob a commencé à intervenir en interne environ 4 mois avant la date du hackathon dans une logique de transfert de compétences (notamment sur l'animation et la facilitation) et de co-construction de l'événement au côté du Crédit Agricole. Durant ces 48 heures hautes en couleur, FlexJob a eu un rôle de facilitateur et de support aux différents animateurs internes en charge de leurs équipes.

Un triple objectif était poursuivi par l'organisation de ce hackathon :

    - Innover par rapport aux problématiques proposées

    - [Ré]engager les collaborateurs dans la co-construction d'actions concrètes

    - Expérimenter des méthodes de travail innovantes : agile / collaborative par exemple

    - A l'approche de la fin du hackathon, les équipes ont chacune pitchées devant un jury les solutions qu'elles ont imaginées.

    - Les solutions plébiscitées sont devenues des projets intrapreneuriaux et les équipes sélectionnées ont pu continuer à développer les solutions imaginées.

 Organiser un hackathon vous intéresse ? Vous souhaitez expérimenter de nouveaux leviers d'innovation ? 

 

Conclusion

Le "hackathon" est parfois vu comme un simple buzzword, une mode à laquelle il faut se plier pour faire "comme tout le monde". En réalité, pour qu'un hackathon soit vraiment efficace et ne serve pas qu'une logique marketing - communication, les phases de cadrage et de préparation de l'événement sont capitales.

Notamment le travail sur l'élaboration de la problématique sur laquelle porte le hackathon, l'organisation logistique en elle-même ainsi que la sensibilisation faite auprès des potentiels participants.

Le point important et qui est trop souvent négligé est également la phase qui vient après le hackathon. Une fois que les équipes ont répondu à la problématique posée, que des pistes de solutions émergent pendant le hackathon, il ne faut surtout pas s'arrêter ! Les projets doivent pouvoir continuer à se développer après le hackathon. Pour cela, les organisateurs doivent mettre des moyens à disposition de ceux qui se sont démarqués pendant le hackathon.
 

Les dernières actus