Devez-vous quitter votre grand groupe pour une start-up ?

Êtes-vous prêt à passer d’un grand groupe à une start-up ?

31% des salariés français, soit plus de 4 millions d’individus, évoluent actuellement au sein d’une entreprise qui compte plus de 5000 collaborateurs contre 5% en start-up. En parallèle de ce chiffre, il faut avoir à l’esprit qu’au cours de notre vie professionnelle, nous changeons en moyenne 4,5 d’employeurs, tendance qui est à la hausse.

Donnée intéressante à prendre en compte également, d’après une étude réalisée par l’APEC, les jeunes diplômés sont davantage attirés par les PME qu’ils estiment davantage capables de réaliser leur souhait de « se réaliser au travers de son travail ». Mais en réalité, en début de carrière ils sont plus nombreux à s’orienter vers des grandes entreprises. Plusieurs raisons à cela : l’importance donnée à leur employabilité future avec les tremplins possibles à la suite d’un passage dans une grande entreprise ainsi que la sécurité renvoyée par la notoriété des grands groupes.

Cependant, après quelques années dans un grand groupe, nombreux sont les salariés qui sont attirés par une autre aventure, dans un autre cadre.

 

Pourquoi les start-up attirent ?

42% des salariés ont le souhait de travailler dans une start-up ! Pourcentage qui monte à plus de 50% parmi les 15-29 ans contre 34% pour les plus de 50 ans. Plusieurs raisons font que les start-up séduisent aussi fortement.

Le premier critère qui séduit dans l’aventure start-up est le désir d’être davantage libre et autonome dans son travail. Il est suivi de près par le souhait d’évoluer dans un environnement professionnel agréable et détendu. Le fait de pouvoir être davantage impliqué dans la vie de l’entreprise et du développement de ses activités est également un facteur qui séduit les salariés. La rémunération ne vient qu’en 4ème position.

Dans les points qui font que les grandes entreprises « déçoivent » les collaborateurs il est intéressant de noter que moins d’un collaborateur sur deux estime que l’entreprise dans laquelle il évolue est innovante concernant l’environnement de travail ou encore les pratiques RH. Les pratiques RH recouvrant un large éventail de sujets : la qualité de vie au travail, le management, le recrutement …

Si vous vous reconnaissez dans les raisons évoquées ci-dessus, voici quelques points que vous devez avoir à l’esprit avant de sauter le pas pour l’aventure start-up !

 

Que pouvez-vous attendre de la vie en start-up ?

Vous devez en premier lieu vous poser les questions suivantes et y apporter des réponses le plus développées possible :

  • Qu’est-ce qui fait que j’ai envie de rejoindre une start-up aujourd’hui ?
  • Quelles sont mes attentes par rapport à cette nouvelle aventure ?
  • Comment puis-je être sûr(e) que telle start-up pourra répondre à mes attentes ?
  • Suis-je prêt(e) à me lancer dans un monde avec davantage d’incertitude mais aussi plus de liberté ?

Rejoindre une start-up implique plusieurs choses quand vous quittez un grand groupe :

  • Il faut accepter de quitter un univers où tout est cadré, structuré pour un univers où rien n’est figé. Dans une startup les processus internes, les méthodes de travail, d’organisation sont beaucoup plus souples. Il faut être prêt à connaître des changements, à les accepter et même parfois à les provoquer.
  • Rejoindre une startup c’est aussi prendre part à une aventure collective. Cela peut varier selon la taille de l’entreprise et son niveau de développement, mais l’engagement des collaborateurs est généralement plus important dans une startup que dans un grand groupe. Rejoindre une start-up c’est rejoindre un projet dans lequel on croit et que l’on à la volonté d’aider à se développer. D’où l’importance de se tourner vers une entreprise qui correspond vos valeurs.
  • Travailler dans une startup c’est aussi travailler avec moins de moyens que dans un grand groupe – là encore, selon le stade de développement de l’entreprise. Dans une start-up, le périmètre de votre poste peut donc rapidement évoluer selon vos compétences et les besoins du moment.

À lire aussi : 6 signes qui font que vous devez (peut-être) changer de job !

Quels sont les avantages à rejoindre une start-up ?

Quelques points de vigilance

Il faut avoir à l’esprit que le monde des start-up ne se résume pas à un baby-foot dans le bureau, un panier de fruits en libre-service et un rooftop. Rejoindre une start-up c’est prendre part à une aventure entrepreneuriale. Et toutes les start-up ne se ressemblent pas, loin de là. Il y a presque autant d’ambiance de travail et de façon de manager qu’il y a de start-up. Chaque entreprise, indépendamment de sa taille et de son histoire, dépend des hommes et des femmes qui en font partie.

C’est pourquoi, avant de rejoindre une start-up, vous devez être clair avec vous-même sur ce que vous recherchez pour trouver une entreprise qui peut vous l’offrir. Essayez d’obtenir un maximum de détails sur la vie au quotidien dans l’entreprise, le management qui est mis en place, les possibilités d’évolution, la santé financière de l’entreprise, les méthodes de travail adoptées en interne, la dimension du travail collaboratif, les processus internes, la vision de l’entreprise à long terme …

 

Alors, prêt à sauter le pas ?

Si la lecture de cet article vous a permis de prendre un peu de recul sur votre souhait de vous lancer dans une nouvelle aventure, tant mieux. Gardez cependant à l’esprit que toutes les start-up ne sont pas parfaites. L’une des meilleures choses que vous pouvez faire est de vous tourner vers des personnes qui ont déjà sauté le pas. Posez-leur des questions sur leur retour d’expérience, la façon dont ils ont vécu la transition, le décalage possible avec leurs attentes initiales …

C’est le meilleur moyen pour vous d’être vraiment sûr(e) que l’aventure start-up est faite pour vous.

Vous pouvez aussi lire ici le témoignage d'une transition réussie.

Et vous pouvez nous rejoindre ici :

Sources :

https://www.bva-group.com/sondages/salaries-start-up/

https://www.slideshare.net/lesechos2/etude-de-lapec-sur-lattractivit-de-lemploi-dans-les-pme-vue-par-les-jeunes-diplms

Les dernières actus