Comment augmenter ma relation de confiance avec mes collaborateurs ?

Dictionnaire du bureau : Les 10 expressions que tu entends tous les jours

Lorsque l'on démarre un nouveau travail, les premières semaines se résument en un mot : adaptation ! En effet, lorsqu'un collaborateur débute, il va passer plusieurs jours à s'adapter à son nouvel environnement, ses nouveaux collègues de travail, mais aussi à un nouveau vocabulaire, qui peut parfois être déroutant.  Bande passante ? Drafter ? Ces mots ne vous disent rien ? Pourtant, vous êtes persuadé que vous les avez déjà entendu quelque part ? Allez, nous allons vous définir 10 expressions que chaque collaborateur a au moins entendu une fois dans sa vie !

 

Vous n’avez pas le temps ?

Dans les entreprises, vous l’avez bien compris, le temps est très précieux ! Certains n’hésitent donc pas à employer des mots techniques pour illustrer les heures qui passent. Par exemple, si vous entendez un de vos collaborateurs employer l’expression « bande passante », c’est qu’il parle de son temps disponible. Si sa bande passante est saturée, c’est qu’il n’aura pas tellement le temps de vous parler ou de réaliser une tâche. Autre concept qui peut paraître abstrait : le mot « chronophage ». Du grec « chronos » qui signifie le temps et « phage », manger, une activité chronophage signifie que cette dernière prend beaucoup d’heures pour un résultat moindre. En d’autres termes, elle est ennuyeuse. Vous pouvez également « rencontrer un impondérable » lors de vos journées de travail. Cela ne vous dit rien ? Et si nous vous disons : un événement difficile à prévoir, qui vous contraint à chambouler tout votre planning. C’est plus clair là ?

 

Motivés, motivés !

Il existe aussi des expressions étranges pour illustrer l’idée de la motivation, de l’implication d’un collaborateur. Par exemple : avez-vous déjà entendu l’expression « prendre le lead » ? Certainement. Ces trois mots anglo-saxons signifient que la personne a su prendre les rênes d’un projet, et qu’elle a montré qu’elle possédait l’âme d’un boss ! Vous pouvez également être amené à « solutionner » un problème, en d’autres termes, le résoudre. Mais évidemment, dans un monde de l’entreprise en perpétuel changement, le vocabulaire, lui aussi, se transforme. Vous ne voulez pas vous ringardiser en sortant des mots d’un autre temps ? Alors surtout ne dites plus « mettre en œuvre » mais employez le mot « implémenter », ça sonne mieux !

 

Do you speak English ?

Vous l’aurez remarqué, beaucoup de nouvelles expressions sont inspirées ou même empruntées à la langue anglaise. Alors do you speak English ? Prenons un exemple : ce groupe de mots « out of the box », inspiré de l’expression anglo-saxonne « thinking outside of the box », illustrent des propos peu conventionnels, même farfelus, qui peuvent jaillir lors de réunions de « brainstorming ». Ah, encore un nouveau mot, qui signifie littéralement, remue-méninges. Ces réunions permettent de générer des nouveaux concepts ou idées, en associant plusieurs images à une notion. Dernière expression, et pas des moindres à saisir : « drafter ». En anglais, ce terme signifie « brouillon ». Il s’agit donc d’établir une première version d’un projet et d’en discuter avec vos autres collaborateurs lors d’une session brainstorming.

Vous l’aurez compris, il faut également se mettre à la page en termes de communication verbale afin de ne pas ressembler à un idiot lorsque votre boss ou vos collaborateurs vous parlent.  

Les dernières actus