Comment calculer son taux de turn over ?

Turn Over en entreprise : comment le réduire ?

Vous êtes salariés dans une entreprise depuis maintenant 15 ans. D’année en année, vous avez fêté de nombreux départs à la retraite, des démissions, mais aussi la venue de nouveaux employés. En résumé, vous êtes un peu le dernier soldat qui a connu des dizaines et des dizaines de collaborateurs. Ces va-et-vient continuels portent un nom : le turn-over, ou encore, en français, la rotation de l’emploi. Cet indicateur doit être analysé avec précision puisqu’il évalue l’ambiance générale de travail qui est présente dans votre entreprise. Mais au final, comment l’analyser ? Que signifie-t-il vraiment ? On vous explique tout !

 

Qu’est-ce que le turn-over ? 

Selon une récente étude d’un cabinet de recrutement parisien, 32% des employés français pensent régulièrement à changer de travail. Des départs et arrivées en entreprise qui portent un nom : le turn-over, ou encore rotation de l’emploi en français. Dans le monde de l’emploi, le commerce est le premier secteur à être touché par ce phénomène. Exprimé le plus souvent en pourcentage, le turn-over est calculé à partir du rapport entre le nombre de personnes arrivées et parties de l’entreprise au cours d’une période et le nombre total de personnes en début de cette période. Selon une enquête de 2012, de Kelly Services effectuée auprès de 14 000 salariés français :  la rémunération n’est pas le facteur essentiel pour retenir un employé ! Mais alors qu’est-ce qui favorise le turn-over ?

 

Quels sont les éléments qui favorisent le turn-over en entreprise ?

En entreprise, de nombreux éléments peuvent démotiver les employés et les pousser à partir. Afin d’analyser votre turn-over, il faut prendre en compte les raisons et les facteurs qui font fuir les salariés :

  • Mauvaises conditions de travail : en effet, le turn-over peut être favorisé par des conditions difficiles de travail, comme ne pas avoir assez de moyens ou de temps pour réaliser les différentes missions,
  • Mauvais climat social : à cause de mésententes avec certains collègues de travail, le salarié peut aller voir si l’ambiance est meilleure chez le voisin,
  • Mauvaise rémunération : même si nous avons précisé que le salaire n’est pas la première cause de turn-over, il constitue tout de même un facteur de départ. Si au bout de X années, l’employé touche la même somme qu’au début de sa carrière, il va être tenté de partir,
  • Stress au travail : de nos jours, de nombreux salariés souffrent d’un stress puissant au travail, poussant parfois, certains employés à faire un burn-out

Après avoir pris en compte ces différents facteurs, il faut donc analyser vos collaborateurs et surtout les raisons pour lesquelles certains de vos salariés sont partis. Grâce à cette analyse, vous pourrez adapter votre stratégie interne afin de conserver vos meilleurs éléments.

 

 

Comment calculer le turn-over en entreprise ?

Nous l’avons précisé plus haut, le turn-over se calcule à partir du rapport entre le nombre d’employés recrutés et ceux ayant quitté l’entreprise au cours d’une période bien définie ainsi que le nombre total de personnes présentes dans l’entreprise au début de cette période. Le pourcentage du turn-over varie entre 0 et 100%. 0 signifie qu’il n’y a eu aucun mouvement de départ ou de recrutement durant la période ciblée. A contrario, 100% traduisent un renouvellement complet de votre effectif. De façon plus mathématique, voici la formule :

Taux de turn-over = [(Nombre de départs au cours de l’année N + Nombre d’arrivées au cours de l’année N)/2] / Effectif au 1er janvier de l’année N

Prenons un exemple concret :

  • une entreprise est constituée au 01/01/N de 300 salariés
  • entre le 1er janvier et le 31 décembre N, 35 salariés ont quitté la société et 25 ont été embauchés,

Donc turn-over : N = [(35+25)/2]/300 = 10%,
Sur l’année N, 10% de l’effectif a été renouvelé.

 

Les facteurs pour réduire le turn-over en entreprise ?

Afin de réduire le turn-over de votre entreprise, il faut absolument fidéliser vos collaborateurs. Facile à dire, difficile à mettre en place, me direz-vous. Voici quelques conseils pour mettre l’accent sur la valorisation du travail de vos salariés : 

 

Offrir des avantages à vos salariés

Et pourquoi ne pas proposer une voiture de fonction, des tickets restaurants, ou encore de meilleurs outils de travail comme un ordinateur ? Le salarié se sentira ainsi valorisé par ce qu’il assimilera à des petits « cadeaux ».

 

Offrir une rémunération compétitive

Et si enfin, vous acceptiez la demande de promotion de vos salariés ? Une petite augmentation de salaire, de 10% permettra à vos collaborateurs de mettre du beurre dans leurs épinards et poussera vos salariés à se surpasser et surtout à ne pas vous quitter !

 

Offrir des perspectives de promotion

De nombreux salariés souhaitent désormais avoir accès à des emplois de plus en plus qualifiés. Alors, si votre entreprise propose des perspectives de promotion en interne, les collaborateurs auront envie de se surpasser afin d’accéder à un poste plus élevé.

 

Vous l’aurez compris, le turn-over dans une entreprise peut-être un signe de mauvaise santé. En effet, il faut analyser les facteurs qui poussent vos collaborateurs à quitter votre entreprise afin de les endiguer.

Les dernières actus