Télétravailler dans un grand groupe ?

Les grands groupes internationaux pratiquent le télétravail

Face aux nouvelles formes de flexibilité du travail, les grandes entreprises internationales ont du elles aussi s'adapter aux nouvelles pratiques. Nous savons que le télétravail permet au salarié d'être plus heureux professionnellement et productif, de plus 6 salariés français sur 10 seraient favorables à la pratique du télétravail.

Entre gain de productivité, de temps, meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle, les raisons en faveur du télétravail sont nombreuses et les grands groupes internationaux l'ont rapidement compris. Si dans les pays anglo-saxons et scandinaves, le télétravail dans les grandes entreprises peut concerner jusqu'à 30% des salariés, en France, la révolution est en marche, aujourd'hui 12% des salariés sont concernés, un chiffre en constante augmentation.

 

Microsoft et le télétravail

Chez Microsoft France, le télétravail est déjà une pratique mise en place depuis longtemps. Plus particulièrement des cadres pratiquent de nombreuses missions en télétravail avec des horaires flexibles et un suivi régulier des résultats obtenus. La souplesse et la flexibilité du travail sont favorisées par l'entreprise américaine. Actif sur le plan international, le groupe doit gérer les collaborations internationales en fonction des fuseaux horaires.

Les salariés s'adonnant au télétravail chez Microsoft conserve tout de même un bureau au sein du groupe et participe encore au réunions d'équipes. Plus de 20% des salariés de Microsoft France sont concernés par la flexibilité du travail, la majorité sont des cadres et des consultants dans les fonctions commerciales, marketing et de support qui travaillent directement depuis leur domicile sur le site du client.

Pour rendre le télétravail possible, Microsoft a développé plusieurs outils en interne pour faciliter la communication entre les salariés, centraliser l'ensemble des documents importants et la mise en place de " live-meetings " pour réaliser des présentations.

 

Coca-Cola autorise le travail à distance

Autre grand groupe international, Coca-Cola a lui aussi mis en place depuis quelques années le télétravail concernant ses salariés et collaborateurs. Toutefois, pour pouvoir s'adonner au télétravail, les salariés de Coca-Cola doivent avoir exercé une fonction de consultant ou de cadre pendant plus de deux ans au sein de l'entreprise.

Avec l'accord de la direction des ressources humaines et du manager du service en question, les employés peuvent s'adonner à 4 jours de travail à distance par semaine. Cette flexibilité du travail est réalisable à condition que les salariés soit joignables à tout moment.

Pour le bien-être de leurs employés télétravailleurs, l'entreprise prend en charge les frais de mobilier pour se créer un espace de travail avec les meilleures conditions possibles au sein de leur domicile, ainsi que les frais liés à l'abonnement internet et téléphonique.

À lire aussi : 5 questions à poser au recruteur pour évaluer la flexibilité de l'entreprise

Thalès essaye le télétravail

Thalès, le numéro 1 de la gestion du trafic aérien a mis en place deux ans de tests pendant lesquels le groupe international testera le télétravail. Si les résultats sont satisfaisants, près de 65 000 collaborateurs de la société de défense et d'aéronautique pourront s'adonner aux joies de la flexibilité du travail, dans un premier temps pas plus de deux jours par semaine. Cette phase de tests a été mise en place par Thalès dans le but de vérifier si la cohésion sociale de l'entreprise ne serait pas impactée par cette nouvelle forme de travail .

Microsoft, Coca-Cola, Thalès, etc...Autant de grandes entreprises à l'ampleur international ayant compris que la révolution du travail est en marche et que la flexibilité du travail est un avantage pour eux comme pour leurs salariés.

Pour aller plus loin : Un cadre sur deux estime que son entreprise est en retard dans l'expérience salariée !

Les dernières actus