Comment améliorer l'expérience salariée de ses collaborateurs ?

1 cadre sur 2 estime que son entreprise est en retard dans l’expérience salariée

Capgemini Consulting a réalisé une étude permettant de dévoiler la perception et les attentes des cadres en ce qui concerne les modes de travail. Un constat alarmant en ressort : 50 % des cadres estiment que leur entreprise est en retard au niveau de l'expérience salariée qu'elle lui offre.

Pour Olivier Bourtourault, Directeur Associé chez Capgemini Consulting, en charge de l'Accelerated Solution Environment : " Nous sommes partis du constat récurrent qu'un fossé séparait l'expérience proposée au client et celle proposée au salarié au détriment des grands indicateurs de valeur de l'entreprise ".

Alors que l'arrivée du numérique et la digitalisation des procédés ont profondément chamboulé le monde du travail, le modèle d'organisation de la vie au bureau dans les entreprises n'a pas évolué à la même vitesse.

 

Les cadres français remettent en cause ce modèle d'organisation

Qu'il s'agisse du secteur privé ou du secteur public, la majorité des cadres (53 %) déclare que "l'expérience salariée" n'est pas au rendez-vous au sein de leur entreprise, et même très en retard pour 7 % d'entre eux.

Néanmoins, les chiffres démontrent que le secteur d'activité et les domaines d'intervention de l'entreprise peuvent créer des disparités. 12 % des cadres salariés du secteur public jugent que leur structure est en retard contre 6 % du secteur privé.

Un sentiment de frustration de la part des cadres qui s'explique par :

  • L'impossibilité de pratiquer le télétravail
  • Une hiérarchie trop verticale
  • L'incapacité à permettre l'épanouissement personnel des salariés.
  • Ce sentiment de frustration dévoilé par les cadres des entreprises françaises met un avant un manque considérable de souplesse des structures. Pour 70 % d'entre eux, cela affecte directement la performance et l'image de l'entreprise.
  • En plus de ce manque flagrant de souplesse sur le plan organisationnel, les cadres sondés mettent en avant d'autres difficultés :
  • Un manque de formation pour développer les compétences rares chez le salarié
  • La complexité à développer le travail en équipe
  • Un espace de travail mal aménagé
  • Des équipements professionnels peu performants et parfois même obsolètes

Les cadres âgés de 18 à 34 ans se montrent plus critiques que leurs aînés (+ de 50 ans), plus particulièrement en ce qui concerne le manque de télétravail et les équipements obsolètes.

 

Les cadres attendent un nouveau modèle de management

Pour les cadres remettant en cause la performance de leur entreprise et le retard en ce qui concerne " l'expérience salariée ", il existe une solution : travailler sur le modèle même du management en mettant en place certains dispositifs qui ont, en ce moment, le vent en poupe :

  • Rendre le fonctionnement moins vertical
  • Favoriser le bien-être au travail
  • Augmenter la motivation et la cohésion du groupe. Pour cela, rien de plus simple. Ils souhaitent tout d'abord que les outils de travail soient simplifiés et collectifs : Partage de documents, équipements informatiques collectifs, communication interne fluide, etc.

À lire aussi : Comment engager ses collaborateurs grâce à l'intelligence collective ?

Pour les emplois du temps, les cadres aimeraient avoir la possibilité de travailler à domicile mais aussi d'adapter leur rythme de travail avec des horaires aménageables.

En ce qui concerne l'aménagement des espaces de travail, ils sont plus enclins à disposer d'espaces adaptés aux différentes tâches avec un nombre de salariés par bureau plus raisonnable.

En résumé, les cadres sont particulièrement attentifs à la modernité et à la digitalisation des procédés de travail. Selon eux, l'organisation managériale à un impact direct sur leur performance et leur bien-être au travail. Jugée encore trop rigide, cette organisation à aujourd'hui, tous les outils à sa portée pour lutter contre la désuétude et instiller le renouveau de l'entreprise tout en plaçant au coeur de sa démarche le bien-être de ses salariés.

Pourquoi ne pas engager vos collaborateurs dans votre transformation numérique ?

Les dernières actus